Oui comme il fallait s’y attendre ou presque, les nouvelles Leaf et Volt ont réalisé pour leur premier mois de commercialisation des chiffres quasi inimaginables. Chevrolet partant avec un beau portefeuille et Nissan annonçant 20.000 réservations, nous nous attendions bien à des chiffres surprenants et nous les avons !

Le premier mois de commercialisation, s’il n’est pas décisif dans la vie d’une auto n’en est pas moins important que ce soit en terme d’image, de premières livraisons et d’approche du marché. Depuis des mois pour ne pas dire des années, Nissan et Chevrolet nous rebattent les oreilles avec leurs deux merveilles que sont les Leaf et Volt. L »un annonçant des commandes par dizaines de milliers, l’autre annonçant 20.000 réservations cet automne . De quoi avoir de l’espoir si l’on se réfère aux chiffres officiels. Trop de tapage médiatico-commercial, trop de communication faisant croire en la Lune ont aussi fait que ces voitures sont devenues communes voir banales et ne profitent en aucun de l’effet nouveauté si nécessaire pour réussir à séduire les clients.

Las, tout cela a lassé, usé, Arnold et sa démagogie verte n’est plus à la tête de la Californie qu’il laisse d’ailleurs dans un sale état financier au point que beaucoup se demande si sa vertitude à marche forcée et les infrastructures annoncées verront le jour ! Rien n’est moins sur quand onsait que les américains ont actuellement, comme les européens, d’autres préoccupations que les voitures électriques. D’autant que les prix élevés, la complexité des systèmes électriques en cas de problème ( sans parler des performances ) ne plaident pas pour Ste électricité . Cet éloignement des autos électriques maintenant que le coût de l’essence est redevenu raisonnable se manifeste encore et toujours par l’attrait des clients US pour les V8, V6, leur relative facilité d’entretien et des perfs d’un autre monde notamment en matière d’autonomie.

A grands coup d’accord avec des collectivités locales, territoriales, Nissan notamment nous abreuve de 400 autos par ici, 500 autos par là, nous « greewashingue » le cerveau en nous faisant croire que demain on roule loin et bien gratis ( notamment avec des grandes villes canadiennes qui vont être surprises lors des hiver par -25° avec leurs Leaf  de service ). Certains échos sur des sites du net des rares premiers utilisateurs montrent un enthousiasme mitigé mais avec une dizaine de voitures sur les routes, il est aussi difficile de se faire un avis.
Toujours est il que depuis la fin novembre 2010 et jusqu’à la fin décembre, Nissan a immatriculé 10 Leaf et Chevrolet 300 Volt… je n’en dirais pas plus mais j’ajouterais tout de même du coté de chez les californiens de Tesla on rigole moins avec l’importante et récente chute du cours de bourse et la baisse significative des ventes de roadsters.

Via La Repubblica, DN.