C’est Wolfgang Durheimer, nouveau patron de Bentley et Bugatti et ancien directeur de l’ingenierie chez le constructeur de Zuffenhausen qui a laché le morceau à Détroit. Le Flatfour sera de retour rapidement chez Porsche notamment sur les Boxster, Cayman mais aussi 911.

Il semble que tous les constructeurs ou presque aient pris le virage downsizing, surtout ceux qui sont concernés par la norme Euro6 et les taxations que l’UE va mettre en place au nom d’une écologie démagogique bienveillante. Ainsi après BMW , Porsche va faire passer une partie de sa gamme de 6 à 4 cylindres et ce sont en priorité les futurs Boxster, Cayman et 911 qui sont visés par l’affaire. On apprend donc que les services de R&D de Porsche travaillent très activement sur le développement et la mise au point d’une nouvelle génération de moteur à 4 cylindres.  Mais pas de crainte, pas d’évolution d’un L4 TFSI du groupe VW, Porsche garde la gestion de ses motorisations et de ses choix techniques. Ainsi on apprend que le constructeur met actuellement la dernière main ou presque à un nouveau moteur flatfour qui sera présent en entrée de gamme sur les trois modèles emblématiques du constructeur.

Ce nouveau bloc moteur devrait être un 2.5 L dont on attend des puissances comprises entre 250 et 360-375 ch pour les versions hautes performances équipées d’un turbo. Il se pourrait qu’on voit aussi ce moteur sur la prochaine « baby Porsche » développée sur la base du roadster Bluesport de VW.  Ce nouveau moteur boxer devrait être accompagné d’une nouvelle et importante évolution de la boite PDK afin de tirer toute la quintessence de ce nouveau Boxer atmo ou turbo.

Downsizing, émissions de CO2, taxation, banalisation, uniformisation sont des mots qui vont très bien ensembles si l’on en croit les « dirigeants » non élus de l’Union Européenne qui veulent nous faire croire que seules de telles mesures contraignantes à l’échelle de l’UE permettront de vraiment diminuer les émissions de CO2 à la surface du globe. C’est vite oublier que l’Europe du 21eme siècle n’est pas celle du début du 20 eme et que son impact est bien moindre que par le passé d’autant que l’Europe est surement un des meilleurs élèves si ce n’est le meilleur en matière d’émissions de CO2 provenant des automobiles. A qui l’tour, à quel constructeur dans les prochains mois, difficile de le savoir mais le pragmatisme et le bon sens me font dire que tous les constructeurs européens y passeront de gré ou de force dans le futur et ce au détriment de notre passion qu’est la voiture. A croire que ceux qui nous gouvernent au niveau européen sont plus sensibles aux lobbies des industries dites lourdes et chimiques qu’automobiles… à moins qu’ils croient détenir la solution universelle ( limitée à l’Europe ) pour tous les individus de la planète et dans ce cas, je sais qu’ils ont été sensibles au lobby de ceux qui nous fait croire que le nuage de Tchernobyl s’était arrêté à la frontière française !

Enfin, on se rappellera que la 912 eut un assez grand succès dans les années 60 auprès de la clientèle Porsche et connaissant le talent des motoristes du constructeur, on peut croire que ce futur moteur sera une belle pièce de mécanique même si elle n’a que 4 pistons. Alors bientôt Porsche et Subaru, même combat !

Via Porsche, Autocar.

Crédits photos : Joel Beeby, Rene Staud.