Lassé de voir ses jantes alu copiées, recopiées, mal fabriquées, dévalorisées par des copies de mauvaise qualité venues d’Asie, d’ Europe de l’est ou même parfois d’Italie, le préparateur allemand repart en croisade contre les faussaires et la contrefaçon technologique et mécanique. Ce n’est pas la première opération du genre de la part du spécialiste BMW puisque déjà en 2006 il avait mené le même genre d’opération, aidé en cela par les services fiscaux et les douanes. Mais cette fois, chez AC Schnitzer on veut marquer les esprits, alors on filme l’opération destruction…

Au delà de l’opération de com, AC Schnitzer met en avant l’aspect sécuritaire de l’affaire ( imaginez un instant une bulle d’air dans le métal d’une jante et un problème sur la route …je vous laisse deviner la suite ! ), la mise à mal de l’image de l’entreprise à cause des produits contrefaits. Et au delà de tout cela , il y a le marché et le manque à gagner pour la firme allemande.

Pour la vidéo destructrice, c’est par là.

http://www.youtube.com/watch?v=dOcfW8g4eZU

Reste que la contrefaçon est un vrai mal mis en avant par notre société de la surconsommation et du paraitre où le « blingbling » et l’apparence prennent souvent le dessus sur le fond et la qualité. C’est valable pour l’automobile mais aussi pour beaucoup de domaines dans lesquels l »Europe est encore en pointe. Alors êtes vous plus « Roulex » ou Swatch, personnellement mon choix est fait  et c’est pareil en matière automobile !

Via AC Schnitzer, Youtube.