Enfin, on sait tout (ou presque) sur l’Alpine A110 ! Suivez le guide, même si il reste quelques points d’ombre…

Alpine est de retour pour de vrai, après un long feuilleton en de multiples épisodes. Si la semaine dernière a été marquée par les premières photos officielles de la berlinette, il manquait un bon nombre d’informations. Les voici, de façon claire et concises :

  • Disponibilité : fin 2017 pour la Première Edition
  • Poids : 1080 kg
  • Dimensions : 4,17 m de long, 1,79 m de large pour 1,25 m de haut (pour rappel, la première A110 avait pour dimensions 3,85 x 1,52 x 1,13, l’inflation se fait surtout sur la largeur)
  • Répartition des masses de 44% à l’avant et 56% à l’arrière
  • Le moteur…. On a vu passer des hypothèse hautes à 300 ch… Et c’est plutôt l’hypothèse basse qui prévaut. Il s’agit d’un bloc 4 cylindres de 1,8 l développant 252 ch et 320 Nm de couple
  • Boîte DCT Getrag à 7 rapports. Pas de boîte manuelle
  • Suspension par double triangulation sur les 4 roues
  • Performances : 0 à 100 km/h en 4,5 secondes et 250 km/h en pointe (limitée)
  • Cx de 0,32
  • réservoir de 45 l
  • consommation normée de 6,2 l / 100 km
  • Emission de CO2 inférieure à 140g / km
  • Tarif provisoire de 58 500 € TTC pour la Première Edition, disponible en Bleu Alpine, Blanc Solaire et Noir Profond

Outre ces infos factuelles, il faut aussi noter que l’A110 disposera d’une aérodynamique très étudiée, combinant fond plat, diffuseur, et bouclier avant générant un effet vortex. Pas d’aileron ou autre appendice disgracieux.

L’intérieur se découvre lui aussi et montre une instrumentation entièrement numérique. Un bloc compteur très resserré dans l’axe du volant et un écran multimédia sur la console centrale, de taille compacte pour ne pas distraire le conducteur pilote. Sur cette même console, se trouvent les boutons de commande de boîte (??) et le bouton rouge de démarrage. De beaux baquets mêlant cuir matelassé et alcantara sont prêt à accueillir les passagers. L’habitacle semble fonctionnel, mais un petit bémol pour le volant ou les commodos qui font un peu cheap.

La Première Edition comporte les équipements suivants : jantes aluminium forgé OttoFuchs exclusives, freinage sport avec étriers en aluminium, pédalier aluminium, sièges Sabelt, système audio Focal, échappement sport allégé, badge tricolore.

L’A110 sera, comme il se doit, construite dans l’usine historique de Dieppe.

Alpine continuera sans doutes à distiller les informations manquantes telles que la tarification et le niveau d’équipement des version standards, sans compter les éventuels dérivés plus puissants. 250 ch, voilà de quoi laisser certains amateurs sur leur faim, même si les performance sont au rendez-vous.

Crédits photos : Alpine