AM - RB 001 - 07

Voici enfin le prototype de la supercar née du partenariat entre Aston Martin et RedBull. Spectaculaire ? Excessive ? Chère ? Rare ? Oui, oui et encore oui. Mais un chiffre à retenir : 1.

1 pour 1. C’est en effet le ratio poids-puissance de cette super hypercar du constructeur de Gaydon. Oh, la version que vous avez sous les yeux n’est pas encore la version de production définitive, mais s’en rapproche énormément. Conçue en partenariat avec Red Bull (non, pas le fabricant de soda, l’écurie de Formule 1, même si en fait c’est pareil), la RB-001 sera livrée à partir de 2018. La production sera de 99 à 150 voitures (ça laisse quand même une marge appréciable), dont 25 exemplaires uniquement dédiés à la piste. Le design et la conception technique sont signés par Adrian Newey (directeur technique de Red Bull) et Marek Reichman (designer d’Aston), le projet étant dirigé par David King (de chez Aston aussi).

Bon, elle a une gueule folle, et ressemble un peu à tout ce qui se fait en supercars actuelles : museau de Huayra raccourci, flancs sculptés à la LaFerrari, ailes charnues comme une McLaren P1, etc… Heureusement qu’il reste un embryon de calandre Aston pour s’y retrouver ! Le châssis est basé sur une coque carbone et promet des suspensions innovantes et une transmission inédite. Autant dire : rien de concret n’a filtré pour l’instant.

Moteur ? Ah, ça devient un peu mystérieux (OK, le reste n’est pas très clair non plus). Il s’agit d’un V12 atmosphérique en position arrière centrale, lui aussi tout nouveau, et promettant le fameux ratio poids:puissance de 1. D’une éventuelle hybridation, aucune trace dans le communiqué officiel, pas plus que de données chiffrées. Ah si : 2. Comme le nombre de passagers.

AM - RB 001 - 09

Vous l’avez compris, Aston Martin a avant tout dévoilé une plutôt jolie coquille pour faire patienter les acheteurs qui ont déjà versé un acompte (on parle d’un prix de vente de 2 à 3 M£). La version définitive de la RB-001, avec les spécifications complètes, devrait arriver l’année prochaine. Patience !

Crédits photo : Aston Martin