Dans ma prime jeunesse, j’assimilais la notion d’Est au parc des Buttes Chaumont. Puis, j’ai eu la chance de vivre quelques temps en Europe Centrale. De cette période et de mes voyages, je vous propose une petite galerie de voitures du temps du Bloc de l’Est. Au-delà de ces quelques clichés, c’est surtout un prétexte pour vous proposer un superbe épisode de Top Gear en fin d’article.

Voici quelques voitures datant d’une époque où la Pologne n’accueillait pas encore la nouvelle Fiat 500, icône bourgeoise des beaux quartiers capitalistes. Un temps où Bratislava ne produisait pas encore des 4×4 allemands de luxe s’écoulant par milliers auprès d’américains nantis, une période où l’on ne se posait pas la question de recycler le Duroplast, trop heureux de pouvoir enfin s’intoxiquer avec les émanations du deux temps d’une Trabant tant attendue. Aujourd’hui, l’Europe de l’Est est devenue l’eldorado des constructeurs et des équipementiers : outre l’insolent succès de Dacia, la Roumanie accueillera le prochain monospace urbain de Ford, l’industrie automobile représente environ la moitié du PIB de la Slovaquie en 2010 (VW, PSA et Kia figurant parmi les principaux employeurs du pays), sans même évoquer la Hongrie où Mercedes va implanter son nouveau site de production en plus de Suzuki et Audi. Désormais, il faut chercher du côté de la Corée du Nord pour rouler communiste

Je vous propose tout d’abord une séance tchécoslovaque agrémentée de quelques Škoda. Pour l’anecdote, on en profitera pour rappeler la signification du terme škoda en tchèque comme en slovaque : dommage.

Un petit détour du côté de Eisenach à l’époque des Wartburg et autres Trabant ? Trichons un peu et rendons-nous dans les rues de Budapest entre deux baignades (notez au passage les feux arrières embarqués dans le hayon du break, bien avant le Q7 ou l’Insignia).

Les amateurs de cyrillique seront comblés avec une Moskvitch ou une GAZ.

Rendons justice aux Socialist Utility Vehicles…

Terminons par une série yougoslave avec quelques merveilles serbes.

Je vous laisse surtout avec cet épisode de Top Gear en deux vidéos particulièrement drôles.

J’en profite enfin pour vous souhaiter d’excellentes fêtes de fin année.