Sans jouer à l’oiseau de mauvais augure ou sans faire de mauvais esprit partisan, voilà une affaire qui nous aura occupé quasiment le temps d’un quinquennat. Bolloré et Pininfarina viennent de s’accorder sur la fin de leur partenariat et de leur joint venture.

Il semble, si l’on en croit la dépêche de Reuters, que ce soit des différents d’ordre  stratégiques qui sont la cause de la fin de cette collaboration industrielle. Les deux parties se sont donc entendues via un accord qui permet à Pininfarina de chercher entre le 01/03/2011 et le 15/03/2013 un repreneur pour ses parts dans la joint venture créée avec Bolloré, faute de quo, c’est Bolloré qui fera le chèque de 10 millions d’euros au carrossier turinois. Reste qu’il semble que cela n’empêche pas, en théorie, la firme italienne de produire la Bluecar jusqu’en 2013 ( si elle entre en production d’ici là ) sauf si le Centro Esperienze Costruzione Modelli Prototipi  ( CECOMP  ) veut prendre le relais ce qui n’est vraiment pas assuré.

Donc rien n’est sur quant à l’avenir de la citadine électrique française  et surtout pas les livraisons pour 2011. Tout cela est semble t ‘il un peu prévisible quand on a vu les autos sur le stand Bolloré et une Bluecar « définitive » vraiment différente de la version proposée par Pininfarina en 2008. Une Bluecar sans charme, avec 3 portes, un intérieur qui semblait pas fini et finalement une voiture bien moins séduisante et aguichante que le modèle initial surtout que discrètement il se murmurait que les loyers seraient ou s »seront »  plus élevés que prévus pour une version performante.

Reste maintenant les clients potentiels qui ont, depuis près de deux années, pré réservé leur Bluecar 5 portes et qui risquent bien de se retrouver sans rien en 2011 si ce n’est définitivement. Beau projet que nous avons suivi avec intéret et un peu de passion depuis son lancement mais hélas beaucoup d’emballement industrielo-politique, des effets d’annonces et pas grand chose au  bout du compte. Vraiment dommage … mais ne vous avais-je pas laissé entendre il y a plusieurs mois que cela sentait le roussi, et bien cette fois après le court circuit, ça sent le roussi !

Via Reuters.

Crédits photos : Ugo Missana.