On doit l’information à Emmanuel Genty du site Cartech qui confirme ce que la presse britannique laisse entendre de plus en plus clairement depuis quelques jours. Selon The Guardian, David Cameron, nouveau premier ministre britannique vient d’annoncer un plan de rigueur budgétaire et le bonus écolo dédié aux voitures électriques de 5000£ ( ~5890€ )  pourrait bien être supprimé avant même d’être mis en place par l’administration anglaise.

En Grande Bretagne, ce bonus prendrait donc le chemin de la poubelle dans quelques semaines comme les aides pour l’achat de panneaux solaires, de pompes à chaleur qui vienent d’être supprimées. La crise fait des ravages dans les budgets des états ( gérés hélas souvent sans compter même juste un petit peu ! ). Ces nouveaux plans de rigueur budgétaires concernent aussi l’Espagne, l’Italie, le Portugal, bien évidemment la Grèce. N’oublions pas que ces aides sont des sortes de « niches fiscales » qui, souvent, coûtent plus qu’elles ne rapportent et dans une optique purement comptable ( le dada de DSK ! ), tout porte à croire que la suppression de ces aides serait une bonne chose pour les finances des états.

Reste un dilemne et de taille pour les états européens qui ont sauvé le secteur automobile à grands coups de milliards d’euros pris chez les contribuables, qui se sont engagés dans la voie de l’écologie raisonnée et celle du développement durable et en face il y a les banquiers, les grands argentiers de la planète qui désormais tiennent les pays aux creux de leurs mains pour ne pas dire autre chose ! Alors toucher à ses primes serait totalement renier les engagements des états mais entre l’argent et la vertitude, je crois que nos gouvernants ont déjà choisi… vous voyez ce que je veux dire ! 😉

Reste le cas de la France que je n’ai pas vraiment évoqué mais est ce nécessaire puisque nos dirigeants ont bien annoncé que l’état français ne mettait pas en place de plan de rigueur et/ou d’austérité  ( deux gros mots en une phrase, désolé ! ). Nous en reparlerons dans quelques semaines soit quand ceux qui le peuvent seront en vacances ( une période propice à la mise en place des projets peu agréables ) soit à l’automne lors de la mise en place du projet de loi de finance 2011. Reste qu’objectivement, financièrement et comptablement il n’y a pas vraiment de raisons pour que la France fasse différemment des autres états dans quelques mois et j’en connais quelques uns chez Renault et PSA qui doivent croiser les doigts, toucher du bois chercher une trèfle à 4 feuilles ou tout simplement serrer les fesses car la suppression de ce bonus dédiés aux autos électriques signifierait quasiment la mort de ce segment pas encore né sur le marché. Car il ne faut pas perdre de vue que si la majorité des états supprimaient cette prime de plusieurs milliers d’euros, c’est l’ensemble des marchés des autos électriques de l’Union Européenne qui seraient affectés par un nouveau type de crise : La crise d’avant marché !  Ce risque serait il donc la cause et la justification de l’absence de toute nouvelle de la Bolloré Bluecar …. A suivre et à surveiller.

Ci dessous, une vraie voiture verte .

Via Cartech, TheGuardian, FinancialTimes