Petit retour sur une news de la semaine dernière et sur une « idée  » de Carlos Ghosn PDG de Renault-Nissan qui a déclaré et souhaité lors d’une visite à Abu Dhabi que les gouvernements de cette région du monde soutiennent la commercialisation des voitures électrique ! Si si…

Drôle d’idée de dire ça dans une région du monde où le prix du pétrole est inférieur à tout ou presque et surtout bien moins cher que l’électricité. Le PDG du groupe automobile d’ajouter « C’est possible, cela dépendra du soutien initial fourni par les gouvernements » et notre homme de continuer  » La voiture électrique va être un succès et une réussite aux USA, au Japon et en Europe car les états ont décidé de soutenir les consommateurs pour faire démarrer et décoller les ventes. Les bonus prévus par les gouvernements pour réduire les prix des voitures Zéro Emission sont la clef du succès. »

Mais notre ami Carlos Ghosn semble tout de même oublier le prix du pétrole dans ces pays, l’absence de réseau électrique sur la totalité des surfaces de ces pays , tout comme c’est faire fi des performances des véhicules EV qui souffrent des grands froids ( cf USA et nous en reaprlerons dans quelques mois avec la Leaf ) mais aussi des grosses chaleurs pour l’obtention de performances optimales et/ou maximales.

Reste une hypothèse plus « économique et financière » qui voudrait que Carlos Ghosn joue au VRP afin d’élargir le plus possible un marché des voitures électriques qui semble réduit, voire même très réduit dans les pays où l’on consomme des voitures en quantité. Surtout que ce n’est pas demain que les choses vont changer ( cf entretien dans l’Actu de JL Duplan , directeur des technologies du développement durable à l’IFP Energies nouvelles ) puisque pour les remplacer le pétrole, les industriels et les chercheurs investissent actuellement dans les moyens d’utiliser la biomasse… plus que dans l’électricité !

Alors après la Leaf en Californie, Fluence et Twizy au Moyen Orient ou comment tenter d’écouler la surproduction de voitures électriques. Et dire que pendant ce temps là, Renault n’a toujours pris le train de l’hybridation !

Via AFP.