Allez, quelques dizaines de caméras, beaucoup de journalistes, une voiture électrique « made in Japan », un p’tit peu de com politique, un peu de relations publiques avec le directeur d’une des grandes entreprises françaises, un  gros peu de démagogie verte et politique, voilà le spectacle qui était proposé ce jeudi dans la cour du paquebot qu’est le Ministère de l’économie et des finances à Bercy avec dans le rôle titre, Christine Lagarde. Que du bonheur en perspective !

C’est donc Vincent Rambaud , directeur de Peugeot qui est venu en personne remettre à notre ministre les clefs d’une Peugeot iOn afin qu’elle puisse découvrir le bonheur de circuler en kei électrique sur le périph ou dans les embouiteillages. Après le speech commercial habituel sur la vertitude de cette minicitadine, la remise des clefs, notre « chère » ministre s’est essayée à la conduite de la Peugeot dans la cour du ministère en longeant 607 et C6 récentes…

Nous avons aussi été très heureux d’apprendre de la part de Peugeot que madame Lagarde conduira cette voiture à l’occasion de certains de ses déplacements professionnels et elle sera donc l’une des premières utilisatrices d’une Peugeot iOn 100% électrique. Enfin un vrai job pour Christine Lagarde après des années de paraitre et de… pas grand chose d’interessant, elle va donc devenir VRP en voitures électriques, du pur bonheur et une vraie occupation professionnelle pour cette grande dame afin de patienter jusqu’aux prochaines élections legislatives ou municipales.

Durant cet intermède vert, la ministre de l’économie a même joué les démonstratrices devant la presse éberluée en dévoilant à la France entière comment il fallait faire pour brancher une prise de courant pour recharger l’auto…. Un bien beau cadeau qui devrait servir quelques mercredis matin pour aller au conseil des ministres afin de faire le buzz écolo devant les caméras dans la cour de l’Elysée mais qui va pas engager de commandes car il semble que le ministère des finances n’ait pas prévu de commander des voiturettes électriques Peugeot dans l’immédiat. Rien à dire de plus et si vous êtes amateurs du genre « communication politique et démagogique », c’est par là en vidéo.

Je sens que notre ministre vous a convaincu de faire l’acquisition d’une iOn ou d’une C-Zéro à 34.000€, à moins que vous ne préfériez patienter jusqu’à la fin d’année pour attendre la démo lorsque Carlos Ghosn viendra offrir une Fluence ZE à la grande dame. Et si vous n’aimez pas les voitures électriques, achetez vous un vélo !