Commerce automobile avec l’Iran : Porsche, nouvelle victime colatérale de la guerre menée par l’UANI

Photo Porsche Iran 299x400 Commerce automobile avec lIran : Porsche, nouvelle victime colatérale de la guerre menée par lUANI

In a Monday statement, UANI CEO, Ambassador Mark D. Wallace, said:

« We applaud Porsche for ending its Iran business. We are satisfied with the pledges Porsche has made, and UANI will now list Porsche as being withdrawn from Iran. Porsche joins fellow automakers Hyundai and Karsan in having taken the responsible action of pulling out of Iran. Other automakers–including Fiat, Isuzu, Kia, Mazda, Mitsubishi, Nissan, Peugeot, Renault, Suzuki, Toyota and Volvo–must now follow suit, and end all business with the brutal Iranian regime ».

Voilà ce qu’a donc déclaré Mark Wallace, président du puissant lobby (ex directeur de campagne pour les duettistes Bush-Cheney) après que le constructeur de Zuffenhausen ait pris la décision, probablement sur les conseils des membres de l’UANI, de suspendre toute activité commerciale avec l’Iran.

Ce sont bien évidemment le programme nucléaire iranien, les tensions dans le Golfe persique, la crise avec l’état d’Israël et l’accès au pétrole qui sont au coeur de cette situation. Le lobby américain poursuit son travail et invite tous les autres constructeurs de la planète à cesser toute activité commerciale et industrielle avec le grand pays du Moyen Orient. Bien évidemment chacun aura la position qu’il veut face à cette situation mais pour ce qui est de l’économie cela rappelle étrangement celle de PSA en février dernier !

Pour information, sachez que Porsche a vendu 563 voitures en Iran l’an passé et ce sont essentiellement des Cayenne, des Panamera et quelques Boxster qui ont été vendus en Iran. Le volume d’affaire réalisé par Porsche en Iran représentait aux environs de 45 millions de dollars HT en 2011. Pour 2012, l’objectif était de vendre quelques 800 voitures neuves, eh bien ce sera pour plus tard ! Sachez enfin que l’Iran est actuellement le 13eme producteur automobile mondial (~ 1.7 million de voitures produites) , que le parc automobile iranien est passé de 6 millions de voitures en 2005 à près de 14 millions l’an passé. Le marché des voiture premium et de grand luxe est en plein boum malgré une taxation qui veut que toutes les autos importées soit taxées à 100%. Reste maintenant à voir ce que vont donner les pressions de l’UANI notamment face des constructeurs venus de grands et puissants pays qui sont entrain de mettre à mal la suprématie américaine. Un vaste débat où chacun y va de son point de vue, de ses idées mais une chose est sure Porsche va devoir compenser  ces 800 ventes qui ne se feront pas en Iran. Juste mon avis, en isolant ainsi l’Iran, l’UANI peut aussi souder les iraniens autour de leur président ce qui n’arrangera rien à rien !

Via FoxNews, BenzBoost, LesEchos.