Rien d’officiel dans ce projet de designer mais une étude interessante qui met en avant une auto très sportive d’allure avec portes en ailes de mouette et 4 places. On doit ce dessin et ce projet à Frederik Tjellesen qui compte pouvoir s’impliquer dans le renouveau du constructeur italien. La seule chose pour laquelle il n’est pas dans le coup, c’est logo puisque sa Ghepardo arbore l’ancien logo De Tomaso pourtant agréable, mais bon…

On découvre donc un coupé racé de belle dimension puisqu’il mesure 4.82 m de long , 1.92 de large et 1.24 m de long, le tout reposant sur un empattement long de 2.99 m.

On appréciera dans le dessin de cette Ghepardo les clins d’oeil aux anciennes autos de la marque que sont les Mangusta ou Pantera  ( sans H ) . F. Tjellesen a respecté l’esprit de la marque jusque dans son choix de moteur thermique puisqu’il propose l’excellent V6  Ecoboost de Ford dans une version qui pourrait développer quelques 465 chevaux afin de dispenser des performances suffisantes à cette italienne féline.

Mais le créateur de cette De Tomaso a aussi prévu une autre option de motorisation puisque ce coupé pourrait aussi être électrique avec 4 moteurs de 80 kW soit une puissance totale de 435 ch. Ces moteurs électriques seraient alimentés par une pile à combustible fonctionnant à l’éthanol mais là on approche, pour l’instant de la science fiction.

Reste un agréable coupé 4 portes, 4 places bien dans l’esprit des ancêtres tant pour le style que la motorisation mais cela ne semble hélas pas immédiatement au programme chez De Tomaso où l’on préfère nous assèner un enième gros SUV « sportif » à 100.000€ au moins qui fera sa première apparition dans 7 mois au salon de Genève. Dommage, tout se perd .

Via F.Tjellesen, YankoDesign.