De Tomaso : Une première illustration pour le SLC et quelques infos…

… à prendre avec des précautions !

Voilà une étrange affaire que celle de la marque argentino-italienne devenue italienne il y a deux ans lors de la vente de la dépouille et du nom de l’entreprise De Tomaso. Rachat, projets, supercar, embauche d’un directeur du design en la personne de Peter Arnell ( l’homme de la Peapod ), rachat d’une usine, peut être même de l’immense site de Termini Imerese, demandes de prêts à la BEI ( réfusées et donc aussi celles  auprès de l’état italien ) mise en place d’une gamme de 3 ou 4 voitures ( d’ici 2014 – ici on fait plus fort que chez Lotus puisqu’au départ il n’y a rien du tout pas même le budget- ) allant de la citadine premium au grand SUV de luxe en passant par un crossover  concurrent des X1 et Q3 et un coupé sportif, exposition au salon de Genève, teaser mais un site internet désespérément mort et aux anciennes normes et j’en oublie ! Mais je dois avouer que je suis intrigué par ce dossier qui me parait ( comme à l’ami Embali  ) un peu bancale pour ne pas dire plus .

Photo Logos De Tomaso 560x123 De Tomaso : Une première illustration pour le SLC et quelques infos...

Au chapitre des surprises, on constate que c’est Pinifarina qui a développé le design du SLC de A à Z alors que Peter Arnell est sensé être de designer en chef de la marque, on découvre que G.M Rossignolo espère bien l’emporter en mars pour le site de Termini Imerese ( qui fonctionnera jusqu’en fin d’année pour l’Ypsilon ) et il veut en une année y installer des chaines de production pour sa future concurrente de la Mini et mais aussi le concurrent des SUV compacts premiums allemands. Enfin on a  prend ce jour que le SLC adoptera une plateforme modulaire en aluminium qui permettra aussi de créer une gamme avec une seule base et chez De Tomaso on fait aussi savoir que c’est très probablement Fiat qui fournira les motorisations pour les futures autos de De Tomaso… si tel est vraiment le cas car je vois assez mal S.Marchionne vendre des moteurs à un concurrent qui pourrait lui prendre des clients Lancia, Alfa et SUV alors qu’il ne parle que de relancer ces marques !

Au fil des jours on en apprend un peu plus, on découvre des choses étonnantes et insoupçonnées mais on se dit aussi qu’il est assez difficile de faire la part des choses entre le gros coup de buzz ( pour le plaisir ? ) et la fiction ou la démagogie. Toujours est il pour alimenter ce feuilleton italien, les illustrateur de Graphicar se sont penchez sur le cas du SLC pour nous proposer une illustration agréable pour un tel véhicule même si on y trouve beaucoup de Shinari concept associé aux éléments du teaser De Tomaso…

J’en suis au point de me demander s’il ne serait pas préférable de laisser à l’histoire automobile les Vallelunga, Longchamp, Mangusta ou bien sur Pantera plutôt que de faire lamentablement mourir une seconde fois ce constructeur disparu en 2004, une année après le décès de son fondateur.

Photo De Tomaso SLC1 560x372 De Tomaso : Une première illustration pour le SLC et quelques infos...

Via DeTomaso,Auto.it, Graphicar.