C’est le groupe malaisien Proton qui a publié ce jour un communiqué qui annonçait que les pourparlers entre les deux groupes avaient définitivement cessés. Selon Proton aucun accord avec la firme de Wolfsburg n’est possible en l’atat actuel des choses et des propositions trop égémoniques du groupe allemand.

Même si du coté de Volkswagen on regarde toujours le constructeur malaisien avec un peu de circonspection et de curiosité, il ne faut pas négliger l’importance de la marque ( ainsi que celle de Perodua ) dans cette partie de l’Asie et cela aurait été un joli pied à terre pour VW dans cette partie du monde. Reste qu’il semble que l’un des problèmes connus de cet ex possible accord ait été en partie la position de VW vis à vis de Lotus ( propriété de Proton ) et une volonté à peine dissimulée de mettre la main sur les services d’ingénierie de Lotus afin de les intégrer dans un pôle technique multimarque au sein du groupe allemand. Ainsi cela aurait très probablement signer la fin de Lotus à moyen terme si l’on en croit les journaux économiques malaisiens et britanniques. On notera quand même que VW dans sa volonté de dominer le marché automobile mondial semble faire peu cas de certaines marques, de certaines entités du monde de l’auto… probablement le trop gros égo du Dr Piëch qui veut qu’il écrase tout, contrôle tout ! Attention à cette démarche au sein du groupe VW car elle commence à ne plus trop séduire et nous le savons tous les trop grands empires qui ont dominé par la force n’ont jamais duré très longtemps ! Reste que cette cession de négociations était la deuxième entre les deux groupes et comme le dit l’adage « jamais deux sans trois  ! » …

Via Motorstop.asia, Autoblog.