Le dynamique PDG de la marque californienne vient de mettre un joli tâcle à la Nissan Leaf qui va débouler sur le marché automobile de quelques états américains en fin d’année. Effectivement, l’homme qui ne mache en général pas ses mots vient de déclarer que la Nissan Leaf disposait d’une technologie vieillotte et quasi primitive ou tout du moins obsolète !

Il continue en expliquant que la technologie qu’embarque la Leaf est équivalente à ce qu’avait Tesla lors de la mise en chantier des tous premiers prototypes de la Tesla il y a déjà pas mal d’années. Elon Musk poursuit que les systèmes de batteries de la Leaf sont extrêmement sensibles aux variations de températures ( chaud ou froid ) ce qui affecte grandement leurs performances
tant en terme d’énergie délivrée ( donc de performances ) que d’autonomie ( Je rappelle que Mini a été confronté au même type de problèmes l’an passé avec des autos qui voyaient, selon le temps, l’autonomie et les performances varier de 1 à 3  environ ! ).

Il explique que chez Tesla on a développé un système évolué de refroidissement et de ventilation des batteries alors que chez Nissan on compte seulement sur l’air ! Malgré ces dires, pas sans fondements, Nissan maintient sa garantie de 8 ans/160.000 km pour les batteries mais selon le PDG de Tesla, il faut attendre de voir ce qu’en diront les clients à l’usage et ce, surement avec un petit sourire qui en dit long.

Reste maintenant à voir ce qu’on va dire ou répondre du coté de Nissan mais il est vrai que le juge de paix de cette problématique sur les performances réelles sera la clientèle et si Elon Musk dit vrai, il y a du souci à se faire pour les futures Renault qui seront équipées du même système.

Une interessante controverse à suivre dans les mois à venir.

ps : Pour rappel une Tesla annonce plus de 360-380 km d’autonomie pour une Vmax de 200km/h.

Via Earth2Tech, Autoblog.