L’équipe de BlogAutomobile était conviée cette semaine au « Test Drive » du nouveau roadster coupé cabriolet deux places de chez Renault, la Wind ! L’essai s’est déroulé dans le sud de la France, sur la Cote d’Azur et j’ai pu essayé les deux modèles disponibles sur des tracés montagneux, urbains et rapides.

 

 

1) Présentation :

 Cette nouvelle création du constructeur français est très originale et unique en son genre. Leur nouveau concept, qu’ils ont baptisé le « Fun to Drive » (Plaisir de conduire), allie facilité, puissance et confort de conduite. Le design du véhicule est très travaillé (plutôt impressionnant à première vue), son look agressif et ses lignes dynamiques lui créé donc un style inhabituel.

Son toit rigide est un argument de taille pour ce cabriolet car il est révolutionnaire (niveau poids et rapidité bien sur…), 12 secondes montre en main ou au poignet, pour l’ouverture/fermeture et seulement 21,8kg  ! ( à titre de comparaison, le « hard top » d’une Peugeot 207cc met 25 secondes pour se rétracter et pèse environ 150kg système de fermeture compris contre 40kg pour la Wind ).

Le tableau de bord est assez classique et reprend des éléments de nombreux modèles Renault (Twingo, Clio, Mégane…) en utilisant des tons Carbone et Acier en finition, sauf pour son compteur spécial inspiré des motos de course, les sièges baquets sont vraiment bien conçus, confortables et les poignées de fermeture intérieure pour les portières qui ont été remplacées par une lanière disons… très particulière  mais qui sont dans un esprit sportif  et dynamique à la façon des voitures de courses. 😉 (photos disponibles dans la suite de l’article).
Une identité visuelle unique est créée pour la voiture grâce aux feux avant et arrière de la voiture reconnaissables aisément dans la nuit grâce à leurs formes et le pourtour bleuté du phare avant.

Pour le système de sécurité de Renault « 3ème génération » (arceau de sécurité fixe, armature du volant déformable, pilier de direction rétractable, etc.), à noter que l’ESP ne sera pas de série sur le « petit » modèle équipé du moteur 1,2l TCe 100Ch. Sinon rien de bien nouveau (toujours le bon vieux ABS mais de 5eme génération tout de même…), et j’en viens donc aux caractéristiques techniques du véhicule.

Renault Wind (3)

Renault Wind - Tableau de bord

Renault Wind (4)

Renault Wind - Lanières

Renault Wind (5)

Renault Wind (6)

Renault Wind - Feux

Renault Wind - Baquets

2) Caractéristiques techniques :

Avant toute chose, la Wind est montée sur un châssis Renault Sport adapté ingénieusement par leur équipe pour un modèle compacte de 3,83mètres entre la taille de la Twingo et celle de la Clio ( 3,60m et 4,03m). Du calme… Il n’y a malheureusement pas de modèle RS prévu (pour le moment !) car les rééditions « Sport » se font sur des modèles anciens mais surtout classiques de chez Renault et le nouveau concept « Fun to Drive » a été réalisé dans le but de trouver un super équilibre, « raisonnablement puissant » et accessible sans pour autant créer une voiture littéralement sportive.

Deux types de motorisations seront disponibles pour cette voiture : d’une part le 1,2 L TCe 100Ch (le modèle turbo petite cylindrée de chez Renault) et d’autre part la version 1,6 L 16V 133Ch (la fiche technique complète sera disponible à la fin de l’article dans le « bonus photos », don’t worry !).

À savoir quand même (pour la compréhension de la suite du test) :

  – Poids : 1131kg (1,2l TCe 100Ch) & 1173kg (1,6l 16V 133Ch)
– Couple : 152Nm à 3500tr/min (1,2l TCe 100Ch) & 160Nm à 4400tr/min (1,6l 16V 133Ch)
– Point de rupture : 7000tr/min
– Vitesse maximum : 190km/h (1,2l TCe 100Ch) & 201km/h (1,6l 16V 133Ch)
– Accélération 0>100km/h : 10,5s (1,2l TCe 100Ch) & 9,2s (1,6l 16V 133Ch)
– Direction assistée : Electrique, multipliée par 16,5
– Consommation (milieu urbain) : 8,1l/100km (1,2l TCe 100Ch) & 9,1/100km (1,6l 16V 133Ch)
– Consommation (milieu extra-urbain) : 5,3l/100km (1,2l TCe 100Ch) & 5,7/100km (1,6l 16V 133Ch)
– Consommation (moyenne milieu mixte) : 6,3l/100km (1,2l TCe 100Ch) & 7,0/100km (1,6l 16V 133Ch)
– Emission de CO² : 145g/km (1,2l TCe 100Ch) & 165g/km (1,6l 16V 133Ch)
– Capacité de réservoir : 40litres
– Volume de coffre : 270 dm³

Moteur 1,2l TCe 100Ch

Moteur 1,2l TCe 100Ch

Moteur 1,6l 16V 133Ch

Moteur 1,6l 16V 133Ch

Moteur 1,6l 16V 133Ch (2)

Moteur 1,6l 16V 133Ch (2)

Coffre Renault Wind

Coffre 270dm³

3) Essais :

  • Milieu Urbain :

La Renault Wind, équipée du moteur 1,2l TCe 100Ch, est agréablement silencieuse donc lorsque vous y ajoutez une grande maniabilité et un confort plus que correct au volant, la première prise en main est simple. Certains ( dont moi ) trouverons que le moteur 100Ch est un petit peu limite à bas régime, mais avec une petite adaptation à la réaction du moteur au démarrage, la conduire en ville devient très vite un grand plaisir même si ce n’est pas la destination première de la Wind ! 🙂
En revanche, aucun problème de ce genre pour le moteur 1,6l 16V 133Ch, la sonorité n’est pas tout la même (collecteur d’échappement 4-en-1) et il est bien plus réactif que le modèle 1,2l TCe 100Ch.

La seul petit inconvénient que j’ai eu lors de l’utilisation en ville se situait au  niveau de l’angle mort car il est totalement impossible de le vérifier correctement, la forme de la voiture ne le permet.

Le roadster reste un très bon compromis entre plusieurs utilisations comme : faire une promenade ( décapotable ), faire les courses ( profondeur du coffre ), aller au travail ( maniabilité lors du stationnement ) et se comporte d’autant mieux en dehors de la ville.

Renault Wind (7)

Renault Wind (8)

  • Milieu extra-urbain :

Les deux modèles sont très intéressants hors-ville, très équilibrés du fait de  leurs châssis élaborés par l’équipe Renault Sport. L’adhérence du véhicule est presque parfaite et même la réactivité du moteur 1,2l TCe 100Ch est très intéressante lorsqu’il commence à grimper dans les tours ( cf l’excellent agrément de ce moteur sur la Twingo GT ) . Oui c’est « presque » parfait car dans certaines situations rapides j’avais l’impression que la voiture décrochait très légèrement du fait des réglages sportifs du train arrière, les amateurs d’épingles sur petite route y trouveront probablement leur compte.

Un problème se pose très rapidement dès les premiers virages : la largeur des montants du pare-brise (et celle du rétroviseur intérieur). Bien sur que cet élément contribue à la stabilité du châssis et son bon comportement mais les sorties de courbes sont parfois assez difficiles et la visibilité est restreinte. Je m’y suis habitué au bout de quelques heures de conduite mais ça reste parfois assez compliqué dans certaines situations ( sauf pour les conducteurs ayant quelques notions de pilotage  ).

Rouler en Wind 1,6l reste, honnêtement, un pur plaisir. La puissance, la reprise et le confort sont présents. Oui c’est vrai que le cabriolet, de beaux cols et le soleil de la Riviéra sont un plus mais j’ai trouvé qu’il était plus intéressant de la conduire plutôt qu’une Clio RS ( certains vont m’arracher la tête ! ).

De plus, le fait d’être prêt du sol accentue encore les choses. On se trouve à 51cm du sol ce qui est environ 30cm plus bas qu’une Twingo ou Clio RS, on rajoute une distance qui sépare le conducteur du pare-brise ( 34 cm qui peuvent être une gêne pour les plus grands  ! ) et on réduit aussi l’inclinaison du volant ce qui permet de créer une belle sensation de conduite sportive.

Renault Wind - Montant Pare-Brise

Montant Pare-Brise

Renault Wind - Courbes

Ses courbes 🙂

Renault Wind - Distance sol

Distance pilote/sol

  • Problèmes liés à l’habitacle :

L’utilisation de ce nouveau modèle Renault sur autoroute est un peu moins intéressant car d’une part l’autoroute c’est assez ennuyant 😀 et d’autre part, quand il y a un petit peu de vent (« de Wind« ) on en prend un peu plein la tête ( je mesure 2m00 aussi…) mais le filet anti-remous permet une réduction du bruit et de l’air reçu au visage car sans ce système, il serait impossible de rouler à plus de 110km/h…
Il est possible de le décrocher assez facilement avec un système de type « appuie tête » mais il faut sortir de sa voiture pour pouvoir le ranger dans le coffre ( fainéant !! ).

J’ai trouvé que le rétroviseur intérieur était trop gros en comparaison de ce que l’on voyait vraiment dedans ( c’est à dire très peu de choses ). Un modèle créé spécifiquement pour le roadster aurait été peut-être plus judicieux, c’est dommage car il aurait permis de gagner un peu de visibilité sur le pare-brise et surement en rétrovision.

Certaines commandes du tableau de bord sont assez difficile d’accès ( il faut surement un temps d’adaptation ) :
–  La fermeture des vitres et de la capote
–  Les prises auxiliaires/usb, etc.
–  Le bouton de réglage des rétroviseurs

Dernier point, les buses d’aération placées au milieu du tableau de bord, elles sont non-réglables et c’est dommage car les latérales sont parfaites. Elles ressemblent en quelque sorte à des haut-parleurs. Bizarre… Enfin c’est mon point de vue et j’aurais préféré pouvoir les régler.

Renault Wind - Filet anti-remous

Filet anti-remous

Renault Wind - Rétroviseur Int.

Rétroviseur intérieur

Renault Wind - Commandes

Commandes

Renault Wind - Commandes (2)

Commandes (2)

Renault Wind - Buses

LA buse !

4) Tarifs, équipements et date de sortie :

La Renault Wind sera disponible dès Septembre 2010 ( la bonne période pour vendre une découvrable !!! ), il y aura 5 modèles différents dont 2 en édition limitée de 300 exemplaires (voir le tableau ci-dessous) mais il est déjà possible de la commander chez votre distributeur Renault préféré.

Renault Wind (9)

La Ferrari en herbe... (Rouge Dyna)

Renault Wind - Jantes 16'

Jantes 16 pouces

Renault Wind (10)

Feu avant


Tarifs :

Modèle Moteur Prix
Dynamique 1,2l TCe 100Ch 17500€
Exception 1,2l TCe 100Ch 18500€
Exception 1,6l 16V 133Ch 19500€
Collection (limitée) 1,2l TCe 100Ch 20000€
Collection (limitée) 1,6l 16V 133Ch 21000€

Coloris :

Coloris
Blanc Glacier Opaque vernis
Noir – Nacré
Gris Altica
RougeDyna
Bleu Majorelle

Equipements :

Options Dynamique Exception Collection
Peinture métallisée 410€ 410€ 410€
Toit noir vernis 300€ 300€ Série
Pack Cuir*, sièges chauffants et sangles de portières en cuir et tissu 700€ 700€ Série(Carbonne/Noir)
Radio CD, MP3, Bluetooth, Prise USB, Jack et « Audio streaming » 200€ Série Série
Jantes aluminium « Sphinx » 17′ 250€ Série Série

*Couleurs disponibles pour le Pack Cuir : Carbone/Noir et Camel

Renault Wind (11)

Bleu Majorelle & Blanc Glacier - Jantes 17 pouces "Sphinx"

Renault Wind (12)

Ouverture !

5) En conclusion :

La Renault Wind reste le modèle le plus original du constructeur même si certains problèmes sont assez gênants (visibilité en sortie de virages / angle mort), elle fera tout de même un très bon véhicule pour les loisirs, le plaisir de la conduite au grand air et pour un budget presque raisonnable surtout si on veut oublier les traditionnelles petites sportives fermées.

J’ai eu l’occasion pendant le weekend d’un peu présenter la voiture au public sudiste : c’est un roadster qui plait beaucoup et d’ailleurs, beaucoup de personnes n’avaient pas imaginé que c’était un modèle conçu par Renault.
Elle attirera certainement un large public, assez jeune ou bien « jeune d’esprit » comme le dit très bien Renault 🙂 !

Aucune version Diesel ( jusqu’à ce que la clientèle le réclame !  ) est à prévoir pour ne pas perturber l’équilibre « Fun-to-Drive » au niveau du rapport poids/puissance. La Renault Wind est destinée au marché jeune, hommes et femmes, donc son prix est assez faible comparé à la qualité du véhicule (à première vue je pensais qu’il coûterait 25000€ minimum), aussi pour modérer le prix d’entretien lié au motorisations Diesel et enfin, la Wind est destinée, à la base, aux trajets plutôt courts bien qu’elle soit adaptée aux assez longs trajets sans trop de bagages car le confort de conduite est remarquable mais le coffre pas très grand.

 

Via Renault