Smart Four Cab 2015 - Essai Gonzague - 9

Ce weekend, Smart nous a proposé de venir essayer la Fortwo Cabrio 2015 dont on vous parlait l’été dernier (souviens toi de l’été… bref). Une très petite citadine qui n’hésite pas à se découvrir quand la température y invite. J’ai partagé le volant avec Gianluca de Autoblog.it

Clef Smart Cabrio

C’est à Valence en Espagne que nous sommes allés découvrir cette auto qui du haut de ses 2.69m de long (oui bon du coup, c’est pas du haut..) est un peu la chouchoute du segment B0, le nom pas du tout sexy des micro citadines.

Alors d’ailleurs en parlant de dimensions, les poignées d’amour se développent sur cette Fortwo III car elle mesure 1952 mm de large contre les 1752mm de sa prédécesseure. Chez Daimler ils expliquent que l’essentiel c’était de ne pas changer la longueur du véhicule. C’est vrai qu’à l’usage cela ne sera pas gênant, avec ce gabarit elle continue à passer partout. On l’a vérifié dans les petites rues de Valence. La hauteur de la smart passe de 1542 à 1472mm donc ici, on diminue!

oui, Smart a trouvé une présentation originale pour sa voiture : la poser dans une piscine

oui, Smart a trouvé une présentation originale pour sa voiture : la poser dans une piscine

Je sais où ils ont trouvé l’idée :

Trêve de vidéos déconcentrantes : le côté compact de la voiture est aussi appréciable quand on l’utilise pour manoeuvrer et quand on profite de son diamètre de braquage de 6.95 mètres (et 7.30m entre des murs). Ce chiffre vient replacer la Smart devant la Toyota iQ qui à sa sortie battait l’ancienne gamme avec son diamètre de braquage de 7.8m. Et pour nous faire « vivre » ça , on avait un petit parcours à travers la ville de Valence et ses rues parfois étriquées. Une excellente démonstration.

La marque propose actuellement deux motorisations pour sa Smart fortwo cabrio :

Fiche technique Smart Fortwo Cabrio 2015

Comme vous pouvez le voir la cylindrée de la motorisation 52 kW (71 chevaux) est plus élevée que celle du modèle 66 kW (90 chevaux). La seconde version dispose en fait d’un turbo. Dans les deux cas ce sont des moteurs 3 cylindres. Avec ça, la première Bugatti Veyron peut aller se rhabiller.

Note : Les prix sont ceux prévus pour l’Allemagne dont la TVA diffère de la notre d’un pourcent. Les deux modèles seront disponibles courant février-mars 2016.

A l’essai il n’y avait « que » le modèle 66 kW donc nous n’aurons pas d’impressions à vous donner sur le plus petit. Dans les deux motorisations on dispose d’une boite automatique 6 rapports à double embrayage (DCT) et ultérieurement smart prévoit de proposer une boite mécanique à 5 rapports. Je ne comprends pas trop l’intérêt d’une citadine en manuelle mais bon, les gouts et les couleurs.

Smart Cabrio 2015 - Couleurs

Pour les finitions, trois possibilités : Proxy / Prime / Passion. nous avons bénéficié de la version « Passion ». A bord de cette version, le volant multifonctions en cuir, un écran couleur 3.5″ au milieu des compteurs et des couleurs au choix noir + orange/gris/blanc. On peut ensuite choisir un « pack » d’équipement dont :

  • Cool&Audio : clim automatique et système Bluetooth pour le téléphone et la musique sans fil – de série sur la ligne proxy
  • Cool&Media : clim automatique, écran tactile 7″ avec système de navigation TomTom
  • Confort : siège conducteur, & colonne de direction réglables en hauteur et rétroviseurs extérieurs électriques
  • LED&Sensor : phares avant avec fonction Welcome / feux de jour LED, feux arrière LED, antibrouillard, capteur de pluie & luminosité
  • Urban Style : jantes en alliage 16″ noires / train de roulement plus bas de 10mm, sortie d’échappement chromée, volant sport en cuir, pédalier sport en acier
  • Sport : train de roulement rabaissé, de série sur la ligne « proxy »
  • Rangements : boite à gants verrouillage, filet de rangement côté passager. De série sur la ligne proxy

Bref il y a de quoi faire monter le prix de la voiture (qui coute déjà 3000 euros de plus que la version non décapotable). Et la notre était bien équipée :

Intérieur Smart Fortwo Cabrio jaune

Alors sur la photo (qui n’est pas la mienne malheureusement j’étais un peu handicapé durant cet essai suite à une chute ..qui me complique l’utilisation de mon bras droit), vous pouvez voir le GPS TomTom. Honnêtement pas fan de cette option  car on a beaucoup essayé le GPS en question et qu’il indique la position de la voiture avec des délais étranges qui nous on fait rater quelques virages. Sachant que c’est une option, autant utiliser son téléphone et Waze.

C’est aussi parce que les smartphones et tablettes deviennent de plus en plus puissants que Smart propose l’application Smart Cross Connect. Les fonctions de cette application incluent la commande de l’autoradio, évidemment la musique, la navigation, téléphonie, informations sur l’ordinateur de bord, Car Finder (pour retrouver où on s’est garé),

Bref revenons en à l’essentiel de ce modèle à savoir qu’il permet de rouler cheveux aux vents. Ou sous la pluie en ce moment.

decapotable

La petite cocotte se découvre de deux façons différentes:

– Soit en gardant les barres latérales qui surplombent les fenêtres gauche et droite. Une commande électrique permet, comme sur l’ancienne smart, de rétracter la capote, comme une sorte de toit ouvrant.
– Soit en enlevant les barres et les rangeant dans le coffre, une opération assez simple et les barres se logent dans un emplacement prévu à cet effet, dans le coffre.. A ce moment, la capote s’abaisse comme ceci :

Smart Cabrio - capote ouverte au max

Honnêtement ça bousille un peu la visibilité arrière de faire ça.

Les deux possibilités sont montrées dans cette petite vidéo (bon c’est marketing donc tout le monde est beau et vit dans des endroits où il fait magnifique, l’idée reste illustrée correctement et ça marche quand même si vous n’êtes pas un mannequin) :

Ainsi qu’ici dans une vidéo réalisée par un journaliste :

Le tout se fait – selon Smart – en 30 secondes. Pour être réaliste je dirais une à deux minutes surtout la première fois car il faut prendre le coup de main.

Une fois que c’est fait, c’est vrai que cette citadine est un bonheur et évidemment encore plus quand il fait beau. D’ailleurs dès le toit ouvert, la Smart Cabrio peut emporter un total de 9 passagers, très pratique pour une familiale !Smart Cabrio 2015 - passagers

Au niveau du coffre, le rangement des barres de toit occupe de l’espace quelque soit la situation et il ne faut pas compter sur une visite chez IKEA, vous risquez de ne pas ramener ce grand lit king size que vous avez repéré. Par contre pour une valise et / ou quelques sac à dos ça se négocie :

Smart cabrio 2015 - Coffre

Le moteur est d’ailleurs caché sous le coffre, on y accède en enlevant 6 vis et une plaque d’isolation thermique.

Vie à bord et performances

Sans être une fusée (surtout sur l’autoroute), ce modèle 90cv a de la patate et en ville il est suffisamment puissant pour ne pas se laisser surprendre et jouer de la petite taille de la voiture en se faufilant où on veut. Une conduite parfois un peu dangereuse quand je vois certains conducteurs de Smarts à Paris..  quoiqu’il en soit elle est agile. Elle ne prend que 11,7 secondes pour faire le 0 à 100 ce qui est tout à fait utilisable. D’ailleurs point qui m’a étonné le moteur ne fait pas un bruit désagréable même à vive allure.. il a presque un côté sportif.

Malgré mon bras droit qui n’était pas au top de sa forme, j’ai pu constater que la conduite à une main et demi se fait très bien.

Un point que j’ai trouvé gênant c’est que quand la voiture est à l’arrêt (moteur allumé mais ne roulant pas), le véhicule et le volant tremblent. C’est plutôt désagréable et sachant qu’elle sera souvent utilisée en ville, ce type de situation devrait se produire .. souvent.

Sur les routes sinueuses, on ne se sent pas en danger mais évidemment ça n’est pas une AMG ou autre voiture de course donc on se retient vite de faire des bêtises que les freins et suspensions n’aimeraient pas. L’assise est bonne même si non ne s’imagine pas trop traverser la France à bord.

Simple sans être dépouillée, à l’intérieur on trouve des portes gobelets (3) , rangements dans chaque porte, un filet à gauche des pieds du passager, un filet de stockage derrière les deux sièges (qui peut être enlevé et donner accès direct au coffre) ainsi qu’une sorte de tiroir sous la boite de vitesse et une mini boite à gants. Le compte tour se trouve à gauche, à l’extérieur du compteur de vitesse.

Comme je mentionnais toute à l’heure le véhicule que l’on a essayé était bien équipé (son prix ne nous a d’ailleurs pas été communiqué pour ne pas nous effrayer). Volant multifonctions, GPS, caméra de recul etc. Le GPS ne m’a pas convaincu et le système son non plus (manque de basses) mais par chance il existe une option qui devrait ravir tous les amateurs de voitures discrètes et raffinées :

J’ai beaucoup aimé ces quelques heures passées en Smart ForTwo Cabrio 2015 qui souffre de quelques défauts.. que j’espère voir corrigés dans le futur (les tremblements à très bas régime, le GPS un peu nul, le système son qui n’a pas tellement de punch alors que c’est une voiture dont la clientèle est plutôt urbaine/pop, la caméra de recul qui ne s’affiche pas en plein écran). Daimler a réussi à maintenir sur ce modèle le phénomène d’une voiture qui ne mesure que 3 mètres de long mais dans laquelle on ne se sent pas à l’étroit, là où des berlines n’y arrivent pas.

C’est le type de voitures que j’attends impatiemment en électrique et qui – avec le Twizy – seraient vraiment parfaites dans des métropoles comme Paris.

Si par hasard j’obtiens le prix du modèle essayé, je ne manquerais pas de l’intégrer ici . Et peut être dans le futur aurons nous le plaisir de conduire la version Brabus ainsi que l’électrique!