Après discussion avec les 400 dealers Chrysler, ce sont 165 distributeurs qui vont être nommés en 2010 et leur nombre va grimper jusqu’à 200 d’ici à l’an prochain mais surtout la firme italienne compte vendre aux USA 50.000 exemplaires de sa petite auto dès l’an prochain pour atteindre 78.000 ex/an lorsque la gamme Fiat 500 USA sera complète ( 500C au printemps 2011, Abarth 500 à la rentrée 2011, 500 EV en 2012 et 500 4 Doors début 2013 ).

C’est donc avec un optimisme certain ( et c’est une bonne chose dans le commerce ) que la firme turinoise va débarquer aux USA sur une marché des petites voitures pas très en forme. Pour voir l’état du marché il suffit de regarder les chiffres de Smart, Mini, Chevy Avéo qui sont tous à la baisse ( sensible  ) après une année 2008 euphorique qui faisait croire à beaucoup que les USA s’étaient mis aux petites autos. Actuellement seuls les chiffres de la nouvelle Fiesta sont corrects, ce qui n’est pas surprenant quand on connait la puissance du réseau Ford aux USA.

Pour rappel, la Fiat 500 débarque aux USA non pas avec le 0.9 L mais avec le 1400 MultiAir 105 ch qui est produit aux USA dans le Michigan puis envoyé au Mexique où sont assemblées les 500.

Enfin, on a aussi appris que les dealers Chrysler/Fiat comptaient sur l’arrivée d’Afa Romeo en 2012, que d’ici 2014 ils attendent 6-7 modèles frappés du Biscione ( vu comme ça, c’est sur que Marchionne ne va pas vendre Alfa à VW ) ainsi que 4 ou 5 Fiat et on parle même d’une Fiat à 4 ou 5 portes qui pourrait arriver assez vite sur le marché nord américain. Une aventure palpitante que nous allons suivre dans les mois à venir avec force attention et reflexion !

Souhaitons que Fiat puisse retrouver aux USA les lustres d’antan comme cette usine construite en 1908 à Poughkeepsie aun nord de nord de New York.

Via VeloceToday, AFP, Fiat500USA.blogspot.