Attention, rien de fondamental ne change pour nous européens qui sommes habitués depuis 3 ans à la petite Fiat toute rondouillarde et peu de choses sont différentes entre une 500 Sport européenne et une version américanisée.

Tout au plus, remarque t-on des entrées d’air redessinées avec un pare spoiler qui se donne un look plus sportif, les feux de gabarit oranges propres aux voitures américaines mais rien de plus dans l’apparence de la 500. Dans l’habitacle seuls la boite Dualogic ( la seule proposée  ) et un compteur gradué en miles diffèrent de la version disponible sur nos marchés.

La 500 for USA est motorisée par le bloc 1.4 L MultiAir en version 105 chevaux, 129 Nm que nous connaissons sous le capot de l’Alfa Romeo MiTo. Le moteur ne vient pas d’Europe mais il est fabriqué dans une usine du groupe à Dundee dans le Michigan puis il est envoyé au Mexique où la « Five Hundred » est construite. La 500 américaine sera proposée avec trois niveaux de finition quasi similaires à celle que nous connaissons, à savoir : Pop, Sport, Lounge.

« La Fiat née en Italie, faite sur mesure pour l’Amérique » sera dévoilée officiellement au salon de Los Angelès fin novembre 2010 et elle sera disponible dès la fin du salon californien. Enfin pour l’anedocte sachez que Fiat compte bien vendre 50.000 « Five Hundred » en 2011 et 2012 avant d’ateindre les 75-80.000 dès l’année 2013 lorsque la gamme sera au complet. Une affaire à suivre de chez nous ou du coté de Little Italy où l’on devrait voir en nombre la petite auto née du coté de Turin.

Via Fiat,