Les premières illustrations n’avaient pas menti, ce « nouveau » Fiat Freemont a drôlement le goût du Dodge Journey qu’il va remplacer en Europe ( sauf UK  ). Calandre et jantes alu mises à part, rien ne différencie les deux autos si ce n’est les logos. Les dimensions sont identiques à celles du Journey restylé à savoir : L : 4.89 m x l : 1.88 m x h : 1.72 m. et pour ceux qui aiment charger, le volume disponible peut atteindre 1.461 m3.

Cela sera t-il suffisant à ce Fiat Freemont pour réussir sur le marché pas certain. On en attendait un peu plus de la part du constructeur turinois ( les feux arrières n’ont même pas été retouchés … ). Reste que le Freemont va pouvoir compter sur un équipement pléthorique avec clim auto, GPS avec écran tactile, belle hifi, installation DVD, jantes alu et tout ce qui fait qu’une voiture américaine est en général bien équipée. Le Fiat Freemont sera proposé en 7 places et il va profiter, c’est une bonne chose, de l’excellent moteur 2.0 L JTDm 140 ou 170 chevaux avant de voir arriver le V6 3.6 L Pentastar et ses 276 chevaux.

Quelques mois après son lancement , le Freemont sera proposé avec le 3.6 L et 2.0 L diesel 170 en version 4 roues motrices ce qui confortera le Freemont dans son rôle qui se situe entre le SUV et le crossover. Pas de photos de l’habitacle pour l’instant, bien sur pas de tarification ( qui sera un élément important de la réussite de ce premier rebadging ) et un lancement officiel dans un peu plus de 5 semaines lors du salon de Genève.

Reste qu’on peut, à la vue de ce premier véhicule né hors d’Italie ( usine de Toluca  ), avoir quelques craintes fondées pour les futures Lancia ou même Alfa si elles viennent à avoir une base américaine. Un badge ne trompe personne et surtout pas les clients, GM en a fait l’amère expérience.

Via Fiat.