Après la possible cession d’une partie du capital de Ferrari, de Magneti Marelli et peut être d’Alfa ( malgré le farouche démenti de S.Marchionne )  et selon un dossier établi par les audits et conseillers de Morgan Stanley puis insérer dans un rapport dévoilé par Goldman Sachs, Fiat pourrait également se séparer de Teksid ( Fonderies ) et de Comau ( automatisme, robotique et machines outils ) afin de renflouer sa trésorerie pour monter au capital de Chrysler LLC.

Bien évidemment du coté du Lingotto on ne confirme pas, on ne dément pas, on fait comme si rien ne se disait ! L’affaire est tout de même à prendre pour un peu plus qu’une rumeur car l’information est parue sur des grands sites et dans journaux économiques ou financiers sérieux  ( WSJ, DN ) mais aussi sur des sites institutionnels européens ( ccfa, acea ). Les pro Sergio crieront que c’est une énième et redoutable manoeuvre stratégico-économico-financière, les autres diront qu’il est entrain de démanteler Fait Group pour assouvri son rêve américain. Gardons un peu raison et adoptons une position nuancée car la vérité pourrait être à mi chemin et se révèler assez vite car l’administrateur Délégué et les dirigeants de l’UAW ont mis en place un accord pour la cession des parts qu’à le pussant syndicats dans Chrysler LLC. Par ailleurs, du coté des directions de Fiat et Chrysler, on regarde de plus en plus du coté de l’introduction en bourse de Chrysler en espérant une belle levée de fond à l’image de ce qui s’est passé en fin de semaine dernière avec le retour de GM sur les marchés de WallStreet !

Via ccfa, WSJ, acea.