Sergio Marchionne avait prévenu il y a quelques semaines, les gammes des trois constructeurs américains pourraient voir leurs gammes « drastiquement » réfondues et réduites en vue d’une véritable rationnalisation de la production et des coûts de fabrication.Et bien il n’aura pas fallu attendre longtemps avant que le nouveau CEO du groupe annonce quelques pistes.

logo-hd-fiat-646chrysler_logoDodgejeep_logo1

Ainsi Sergio Marchionne et ses équipes ont prioritairement visé les véhicules qui se vendent le moins bien dans les gammes des trois constructeurs US. Ainsi chez Chrysler, c’est la fadasse Sebring ( et invendable sur nos marchés ) qui ouvre le bal .

chrysler_sebring

Chez Dodge, c’est la Caliber qui pourrait faire très vite les frais de la restructuration ( pourtant une des Dodge qui se vend le moins difficilement sur nos marchés  ).

dodge-caliber-startech-

Enfin chez Jeep, ce sont les Patriot et Compass qui pourraient très vite passer de vie à trépas.

De ses 4 modèles, un seul pourrait être sauvé et il semble s’agir de la Caliber qui pourrait bénéficier de la technologie Fiat pour sa prochaine génération. Par contre, il est assez surprenant que chez Jeep, on supprime les deux modèles d’entrée de gamme surtout quand on voit le manque de succès de l’actuel Cherokee sur nos marché. Supprimer le Patriot ou le Compass aurait été, semble t il plus judicieux, car ce sont des SUV capables de venir jouer dans la cours des Tiguan, Kuga, RAV4 et autres 4×4 de ce segment. Il faut juste dynamiser leur image et surtout leur communication. Et ce n’est pas l’arrivée de la Jeep Panda qui comblera le vide dans gamme jusqu’au Cherokee et je vois mal une version Jeep de la Sedici alias Suzuki SX4 entrée au coeur de la marque.D’ailleurs Suzuki étant présent aux USA avec la SX4 ne verrait peut être pas d’un bon oeil l’arrivée de cette auto.

startech_jeep_compass_startech-jeep-patriot

Par ailleurs, S.Marchionne a annoncé qu’il voulait développer Jeep sur les marchés émergents et l’Amérique du Sud…surement pour y vendre des Wrangler et des Cherokee et il semble qu’il veuille faire de Jeep une marque HDG pour l’Europe, mais n’est ce pas déjà un peu trop tard, tout comme le SUV Alfa Roméo qui pourrait avoir du mal à se positionner sur le marché des SUV premium face aux marques européennes et japonaises fermement établies ( rappelez vous l’excellente 156 Crosswagon et les diffcultés qu’elle a rencontré pour être vendue ! ).

Pour rester chez Alfa Roméo, il semble que l’on réétudie avec attention et sérieux l’affaire du re ou cobadging des véhicules et quoiqu’il en soit des annonces seront bien faites le 29 juillet prochain pour clarifier la situation de chaque marque concernée.

Via Reuters