Ford GT 2017

Depuis sa présentation sous forme de concept, la nouvelle Ford GT n’en finit plus de faire parler d’elle. La communication autour de cette super-sportive a été très bien gérée de la part du constructeur, il a su nous garder en haleine dès le départ : engagement en compétition, campagne de recrutement des futurs propriétaires, nombreuses présentations, informations au compte-goutte,…

Et il nous manquait alors une information primordiale au sujet de cette Ford GT : la puissance ! Depuis le début elle était annoncée comme concurrente directe des Ferrari 488 GTB ou McLaren 675 LT qui développent respectivement 670 et 675 ch. J’arrête de faire durer le suspense, le V6 Ecoboost  3.5 développera finalement 647 ch. On se rapproche donc très nettement de ces cibles, elle se permet même de supplanter les Lamborghini Huracán et Audi R8, toutes deux à 610 ch.

Pour détrôner les championnes italiennes et britanniques en terme de chrono il a donc fallu aux ingénieurs de la marque travailler sur d’autres aspects importants lors de la conception. A l’image notamment du poids, la GT est annoncée à moins de 1400 kg à vide (1370 pour la Ferrari, 1230 pour la McLaren) pour un rapport poids/puissance de 2,14 kg/ch.

Nul doute que les 745 Nm de couple permettront à cette GT 2017 d’abattre le 0 à 100 km/h en un peu plus de 3 secondes, mais évidemment tout cela n’est que supposition car Ford attendra probablement le Salon de Genève en mars prochain pour nous en dire plus. Seule autre certitude, sa vitesse de pointe est de 347 km/h.

On vous en parlait déjà en juin dernier lors de la journée test des 24 Heures du Mans, ce nouveau millésime de la GT de série est conçu en même temps que la version de compétition. De quoi offrir aux équipes des informations pour en faire une vraie pistarde. Ford se vante donc de battre les fameuses 675 LT et 488 GTB sur le circuit « Calabogie Motorsports Park » au Canada, avec les temps suivants :

McLaren 675LT : 2’10″8
Ferrari 458 Speciale : 2’12″9
Ford GT : 2’09 »8

Nous devrions rapidement voir arriver cette année les premiers exemplaires sur nos routes, 250 unités doivent dans un premier temps être assemblés. Et même à 400 000 euros pièce, le monstre n’a pas eu de mal à trouver ses premiers acquéreurs, nul doute que le marché de l’occasion va voir sa cote s’envoler en peu de temps.

Crédits photos : Ford – Régis Krol – Thomas D. (Fast Auto) – Gonzague Dambricourt