C’est comme cela qu’on pourrait résumer brièvement la situation à l’usine GM de Strasbourg même si c’est un petit peu plus complexe sur le fond. Ainsi après des négociations salariales et sociales,  la possibilité ou non de maintenir le site alsacien et des emplois aux 957 salariés de l’usine, la proposition de GM  fut mise au vote ce lundi.

Avec une très forte participation ( 97% des 957 salariés ), l’appel au vote de tous les syndicats sauf bien normalement la CGT, les résultats sont tombés lundi dans la soirée et c’est à une forte majorité  ( 70.65% des votes ) que les salariés strasbourgeois ont accepté le plan de sauvegarde proposé par la direction. Faut tout de même  être bien conscient que c’était ça ou la fermeture du site et les RTT au Pôle Emploi !

Ainsi, en ayant obtenu l’accord qu’elle voulait, la direction de l’usine s’est félicitée de cette décision en précisant que les salariés ont bien compris où était leur intéret et que l’avenir du site et de ses 1150 emplois était une priorité. Il faut reconnaitre que lorsqu’on a un crédit de maison sur le dos, une voiture, trois enfants à l’école, le choix entre rien et moins est vite fait …

En choisissant le moins pire, les salariés ont donc accepté le plan de reprise du site selon la méthode GM à savoir :

– réduction du coût de la main d’ouvre de 10%

– gel des salaires pendant deux ans mais pas de diminituion des effectifs du site

– renoncement à au moins un tiers des 17 jours de RTT qui sont en place dans l’usine

– annualisation du temps de travail ( ex : 52 heures au printemps et 28 heures en hiver )

Sur ce coup, New GM a gagné, reste maintenant à mettre en place ce plan tel qu’il a été signé et voté et surtout il va falloir ce que va donner GM comme travail à ce site alsacien ( spécialisé dans les boites de vitesse et les transmissions  ) car du volume de production dépendra en grande partie la sauvegarde du site et de ses emplois . A suivre avec attention.

Via BFM, LaTribune.