Genève 2017 marquera à coup sûr une étape majeure dans la jeune vie de la marque britannique. McLaren a présenté officiellement ce mardi la remplaçante de son premier modèle et best seller : la 720S!

Côté originalité du nom, on ne fera pas de commentaire mais la bête fait probablement déjà trembler du côté de Maranello, Santa Agatha et Stuttgart. Voyez plutôt.

Le nouveau moteur biturbo passe de 3,8 à 4,0 litres et gagne la bagatelle de 45 ch par rapport à l’évolution radicale 675LT (un peu moins si on tient compte de la rarissime 688HS, je vous laisse faire le calcul, vous avez compris le principe). À ce niveau de puissance, le gain est considérable. Dans l’absolu, c’est également spectaculaire : la Huracán Performante visible également à Genève fait 640 chevaux!

Plus significatifs encore seront les 770 Nm de couple : ça va pousser fort. La 720S accélère de 0 à 96 km/h en 2,8 secondes et de 0 à 200 km/h en 7,8 secondes et file à 340 km/h en pointe.

McLaren fait revenir une icône passée pour introduire cette nouvelle auto : une citation de la légende Senna nous faisant part de la possibilité permanente de dépasser les limites et d’aller toujours plus vite, plus haut. À la lecture des performances annoncées, c’est plutôt bien à propos.

Les suspensions seraient les plus évoluées jamais développées, le châssis monocage est une évolution des technologies vues sur la supercar P1. On peut, sur ce sujet, faire confiance à McLaren qui a su se construire une réputation de toucher de route et de direction au top niveau pour offrir une expérience de conduite ébouriffante.

Côté design, l’air de famille Woking est indéniable : flancs creusés, épaules resserrées, phares arrières en amande, phares avants en flèche (ces derniers provoquent déjà le buzz), capot court et plongeant…

L’inspiration vient du grand requin blanc, histoire de bien placer la voiture dans la catégorie de celles qui ne plaisantent pas ! Il est vrai que tous ces signes distinctifs ont été exacerbés, virilisés, acérés : même en photo, la voiture impose sa sportivité. Le clou du spectacle, ce sont bien évidemment les portes en élytre. Ce n’est pas une nouveauté pour McLaren mais cette version est un rappel plus qu’évident à la mythique F1 avec une large ouverture jusqu’au milieu du toit. On est déjà fan.

Je termine avec le fameux combiné d’instrumentation escamotable qui a servi de teaser ces derniers jours : on tourne toujours autour de l’idée maîtresse de cette voiture, l’efficacité avec le minimum vital d’infos pour le pilotage. C’est beau, c’est nouveau, ce n’est pas grand chose en soi mais effet wahou assuré!

Pour un peu moins de 250 000 €, vous pourrez donc rouler (très) vite dans la belle anglaise. À vos bons de commande, les premières livraisons sont annoncées pour Mai prochain.

Crédit photos : McLaren