Tout d’abord, j’aimerais vous dire que je vous ai tous lus et je m’excuse pour les erreurs que j’ai pu faire, je ne suis pas un fan absolu, comme peuvent l’être certains d’entre vous, de la série, c’est pour cela qu’il y a eu quelques approximations sur certains aspects du jeu. De plus, j’ai bien vu que l’aspect vidéo de 15 min ne vous avais pas plu, c’est pour cela que j’ai décidé de faire une deuxième et dernière partie qui regrouperas toutes les sessions que j’aurais du faire normalement et ceux en une version texte, qui je le pense, vous plaira beaucoup plus que la précédente. Enfin désolé que cette partie arrive si tard mais des impératifs professionnels m’ont tenu un peu éloigné du site depuis quelques temps.

Parlons donc du test :

– Les Graphismes :

Une rubrique qui va donc faire débat. Les voitures sont superbement bien réalisées, celles-ci débordent de plein de petits détails comme on peut le voir sur cette photo de la F458 Italia, où l’on distingue même le reflet de la piste dans le verre du phare (cliquez sur la photo pour voir les petits détails en plus grand !). De plus, les lumières sont gérées d’une façon de maître par les développeurs de Polyphony Digital. Par contre, les dégats promis par Kazunori Yamauchi ( le créateur historique de la série), sont vraiment très mal gérés ! Par exemple, si vous être à plus de 300 km/h et que vous rentrez dans un mur sans freiner, la voiture n’aura qu’une simple et petite déformation du pare choc, totalement irréaliste alors que votre voiture devrait être morte et vous au paradis  !

Les circuits sont eux aussi très bien réalisés, à la hauteur d’une simulation comme se doit d’être un Gran Turismo. La choses, qui fache c’est la technique ! Le jeu pêche par une omniprésence de bug technique que l’ont pensait reservé au jeu datant d’il y a 2 ou 3 ans, aliasing présent partout, bugs des ombres sur les voitures et même un bug digne de la PS2, le Clipping ! Mais par contre, le jeu ne ralenti jamais, même lors d’une course sur le circuit Special Stage Route 7, où l’on est à fond la plupart du temp et on y voit la rapidité d’affichage exceptionnel dont le couple console/jeu est capable ! C’est pour cela je pense que les concepteurs ont voulu pour le jeu, une immersion totale au détriment d’une technique, qui pourrait nuire à celle-ci.

– Game-Play :

Le game-play est dur à juger, conduire une voiture dans le jeu est accessible à tous, que l’on soit novice ou fan absolut de la série, bien sur un temps d’adaptation sera nécéssaire pour les petits nouveaux, et oui ce n’est pas NFS HP :D. Il existe toujours pléthore de réglages que ce soit sur la boite de vitesse, les pneus ou encore les suspensions. Mais on a encore et toujours la sensation que les voitures circulent sur un revêtement aussi lisse et glissant que la glace d’une patinoire !

L’apparition du mode multi-joueurs sur internet dont j’ai oublié de vous entretenir dans la première partie, permet d’allonger énormément la durée de vie du jeu du fait de pouvoir échanger des voitures avec ces amis et concourir contre des gens à l’autre bout du monde et oui c’est une presque grande révolution Internet mais elle arrive avec 4 ans de retard pour être enthousiasmante !

Pour ce qui est de l’IA, elle semblera pour certains stupide pour d’autre plutôt évoluée. Je prend la seconde théorie, car pour les premiers, le fait qu’une voiture adverse vous rentre dedans pour éviter que vous la dépassez est stupide, pour moi c’est faire preuve d’une intelligence que de faire cela ( c’est un avis personnel ) et n’étant un pro de l’auto sur console, je trouve cela assez interessant etd’un niveau correct pour une apprenti gamer.

La nouvelle vue interne apporte elle, une immersion impressionnante, dommage que celle-ci ne soit disponible qu’avec si peu de voitures, mais j’y reviendrais dans la partie sur les automobiles.

Un dernier petit grief au sujet du game-play, on a l’impression que la voiture est planté sur un pic et n’en bouge pas ! Une chose très bizarre pour un tel jeu. Et je ne suis pas le seul à l’avoir remarqué, à la soirée de lancement chez Sony, j’ai laissé trainé mes oreilles et certaines personnes présentes ont dit la même chose ( mais ce n’est pas une nouveauté chez Polyphony Digital si j’en croit les gens qui regrette la grande claque que furent GT3 ou même GT4 ! ).

– Les Voitures :

Les voitures sont très bien modélisé comme je vous l’ai dis un peu plus haut et il n’y en a pas 2 mais 1031 ! On est donc en droit de se poser la question de savoir si ce nombre ahurissant est un argument commercial ou un vrai plus pour le jeu ? Pour ma part, c’est un argument commercial, car en réalité, seulement 20% des voitures (environ 200) sont réalisées avec soins et détails ! Je m’explique, ces seuls 20% sont des voitures que l’on peut conduire en vue interne et avec un maximum de détails et d’immersions pour le reste, une simple petite évo de GT3A-Spec de … 2001 !

Plus honteux, on arrive à se demander si, parfois, les voitures vendues en occasion dans le jeu, ne sont pas des versions « HD » de voiture présente dans GT4 ou encore pire GT3 ( chez Sony aurait-on crée le recyclage virtuel ?  ) ! Personnellement  c’est limite indigne quand on sait qu’il aura fallu attendre 5 ans et « agrémentés » des nombreux retards et de milles communiqués foireux ou inutiles. Il suffisait de dire que le jeu était en retard, point ! Pas besoin de carabistouilles commerciales pour garder le client Gran Turismo captif, il connait le jeu, il l’apprécie il patiente même si la concurrence fait désormais mieux et surement bien mieux si l’on pense à Forza Motorsport qui arrivera dans quelques mois et qui devrait renvoyer GT5 dans ses buts… ou plus exactement dans son garage !

– Mon petit bilan :

Ce jeu est quand même une assez jolie réussite, c’est toujours un super jeu automobile, qui ravira tous les amateurs de course auto presque réalistes mais ce n’est surtout pas une simulation; c’est à croire que les gens de Polyphony Digital ne voient pas et ne testent pas ce que fait le concurrence sur console ou sur PC  . Mais les puristes trouveront probablement des choses à redire, notamment au sujet  à la finition des graphismes, de l’IA, du comportement routier, de l’aspect jeu fini mais pas tout à fait .

Pour ma part c’est un jeu à avoir si on possède la PS3 et qu’on aime l’automobile, ce que je crois être le cas de pas mal d’entre vous ! 🙂

Pour finir en beauté, une galerie de photos faites par mes soins au sein du jeu grace au « Mode Photo » qui est toujours  pour mon plus grand plaisir même si ça ne vaut pas, là non plus, un bon APN  ! :

Via Sony, Polyphony Digital, ma console et ma TV.