Le voilà ce fameux coupé Hyundai Veloster 3 portes + hayon et c’est plutôt réussi, original et un peu moins ordinaire que beaucoup de coupés ou voitures sportives du même gabarit. Une auto originale en dehors des canons esthétiques du moment et qui pourrait avoir un certain succès auprès d’une clientèle qui veut rouler différemment.

Alors qu’on attendait un coupé développé sur la base de la i30, il semble que Hyundai ait choisi une autre voie avec un train arrière qui remet à l’honneur les bras de torsion en V et les barres stabilisatrices de façon à en faire une suspension légère, efficace et innovante. Restera maintenant à vérifier sur la route si cette suspension est réellement innovante et plus dynamique que ce que nous propose depuis l’an passé le coupé Honda CRZ.

On appréciera ou non l’asymétrie mais cela aura au moins une vertu, celle de facilité l’accès aux places arrières de ce coupé 3 portes, 4 places. Du point de vue du style, on notera des ailes bien galbées et marquées qui donne une allure sportive mais aussi solide au Veloster qui, par ailleurs, adopte une face avant très Hyundai mais pas désagréable.

Pour l’instant le coupé Veloster est disponible avec un nouveau 1.6 L à injection directe fort de 138 chevaux associé avec une nouvelle boite de vitesse robotisée à 6 rapports mais dès 2012, il est attendu une motorisation sportive qui serait développée sur la base du moteur 2.0 L et qui pourrait développer entre 200 et 225 ch et 290 Nm de couple environ. Ce nouveau coupé est chaussé d’origine en 17 pouces et en 215/45 R 17 mais pourra opter, sur demande, pour du 18 pouces chaussé en 215/40 R 18. L’assistance de direction est électrique et dispose d’une assez faible démultiplication afin de dynamiser le comportement du train avant et Hyundai assure que malgré cette direction assistée électrique, le ressenti et la précision sont au rendez vous.

Pour ce qui est de l’habitacle, c’est plus « space » et un peu agressif pour être convivial mais c’est assez proche de ce que font des marques comme Ford, Opel ou Chevrolet et il semble que ce design à la façon vaisseau spatial ne soit pas un frein à la vente. Il en faut d’ailleurs pour tous les goûts.

Certains attendaient peut être un coupé très sport, c’est pas tout à fait cela puisqu’il semble que le constructeur ait pris l’option qui se situe entre confort et sport pour séduire et satisfaire l’éventail de clientèle le plus large possible. Peu d’informations au sujet du prix de ce nouveau coupé mais les premiers élements nous permettent d’envisager un prix d’accès équivalent à celui d’une CRZ ou d’une Mini Cooper c’est à dire aux environ de 23.000€ pour une version 138 chevaux. La commercialisation en Europe devrait intervenir en fin d’année durant le dernier trimestre.

Via Hyundai.