Oui, elles arrivent seulement un lundi soir mais ce lundi est férié et j’étais absent ! Ceci expliquant cela, ce soir nous parlerons d’Element, Cooper, Shelby, GTE, Supermirafiori, 8.32, Kent et Alfa Romeo. Nous ne reviendrons pas sur l’état de la renaissance de De Tomaso et ses derniers déboires mais l’affaire semble bien prendre la même direction que cette triste Pantera, hélas !

Ci après deux sportives que j’ai pris plaisir à conduire au début des années 80. La Fiesta XR2 à moteur 1600 Kent à carbu double corps de 84 ch et BVM4… une tenue de route étonnante, une BVM4 avec de beaux débattements, des performances qui sont aujourd’hui dignes d’une Clio ou d’une 207 de 75 ch mais d’agréable souvenir tout comme avec la Kadett D GTE à moteur OHC 1.8 L de 115ch. Toute blanche, chaussée en 185/60 HR 14, deux beaux Recaro LS et plein d’aiguilles au tableau de bord avec un beau son quand on installait un Sebring. Pas les perfs d’une 205 GTI, d’une Golf GTI ou d’une R5 Alpine Turbo mais c’était sympa !

Une sympathique image qui met en scène une Mini 2002 JCW et… des Austin Mini devant un garage avec une belle enseigne JCW, j’aime assez le mélange des anciennes et des modernes, pas vous ?


Le must du luxe dans une italienne premium à la fin des années 80, le tableau de bord de la Lancia Théma 8.32 à moteur V8 Ferrari 3.0 L de 215 ch. De quoi abattre à l’époque le 0 à 100 km/h en 6.7 sec, d’atteindre les 240 km/h malgré un train avant « légèrement » dépassé par la puissance, un vrai inaccessiblité mécanique mais le plaisir de profiter du beau son du moteur de la 308 QV… en famille et pour les audistes, la Théma 8.32 en 1986 avait déjà un aileron de coffre rétractable !

Pour le fun, la MG TC race car de 1949 de Caroll Shelby lorsqu’il au début des années 50. Un petit L4, 1250 cm3, une bonne vieille BVM3 et… 100 chevaux qui sont bien loin des actuelles Mustang de plus de 500 chevaux.

Et pour finir deux italiennes, une berline populaire haut de gamme de la fin des années 70, la Fiat 131 Supermirafiori. Tout le luxe à l’italienne de l’époque en 1400 TC ( 75 ch ), 1600 TC ( 96 ch ) et en 2000 TC ( 113 ch ) avec volant monobranche, compte tours, vitres teintées, interieur en velours et 4 gros appuies têtes avec un bel autoradio Blaupunkt estampillé Fiat pour profiter du voyage même si les moteurs de l’époque avait un beau bruit d’italienne !

Et pour finir, une Alfa Romeo 6C Supersport 1948 au réglage manuel et à l’oreille chez Alfa … un autre temps !