Alors que le manque de concurrence dans le secteur des fabricants de toits pour l’automobile a conduit l’état allemand à bloquer le rachat de Karmann par Magna, voici que se manifestent des repreneurs potentiels et l’un d’entre eux est même plutôt surprenant !

Alors que Magna semblait avoir emporté l’affaire ( avec l’appui de ses cleints ) , la firme canadienne a désormais « officiellement disparu » de la reprise du carrossier allemand pour laisser la place à la société allemande Vorwerk Autotec, au finlandais de Metso, au fond d’investissement Norwind Capital  ( totalement rejeté par les syndicats  ) et à une société française que l’on n’attendait pas dans une telle affaire… Alors, alors , alors ! Vous ne voyez pas, alors c’est une entreprise des Deux Sèvres qui se trouve à Cerizay ! Oui, c’est Heuliez qui représente notre belle industrie automobile dans ce dossier du rachat de Karmann. Etonnant tout de même quand on connait la situation de l’équipement français qui devrait connaitre bientôt son sort  ( tiens, je ne vous en ai pas parlé mais l’administrateur judicaire a écarté le plan de continuation de C.Mircher, il ne reste donc en piste que le fond malaisien Delamore & Owl et le français BGI associé à… Conenergy qui n’ont d’autres compétences que de faire des études sur les énergies nouvelles et … un groupe pharmaceutique du nom de Kohl ???? ( sur le net, on ne trouve rien au sujet de ce « groupe » sauf une pharmacie située à Loncin en Belgique  ! ) Pour la poursuite de l’affaire Heuliez, audience au tribunal le semaine prochaine et rendu de la décision fin juillet ).

Donc pour Karmann, Heuliez est sur les rangs des candidats à la reprise ce qui est plus que surprenant quand on connait la situation de la société. Reste maintenant à attendre la décision de l’office allemand contre les monopoles et les cartels pour voir qui sera l’heureux élu sachant que du coté de Magna on reste quand même en embuscade au cas où ! Une chose est sure, notre Christian Estrosi que l’on n’a plus entendu depuis quelques jours sur le dossier Heuliez, sur les mauvais chiffres du marché auto et sur ses appartements, doit oeuvrer avec force conviction et petites phrases du coté de l’Allemagne pour soutenir la candidature Heuliez … Au fait, une estrosiade ça se dit comment en allemand ?

Via Reuters.