C’est la question qu’on peut se poser en découvrant les premiers spyshots  de cette nouvelle Minibox. Des images qui nous révèlent une auto dans l’esprit des keis minivans très en vogue au japon mais que les constructeurs japonais s’obstinent à ne pas exporter vers l’Europe notamment alors qu’ils sont idéalement taillés pour les villes et leurs périphéries. Kia va t-il être le premier constructeur sur ce marché qui ne demande qu’à exister ? Possible mais pas encore certain car on peut aussi imaginer que cette Minibox soit à destination des marchés asiatiques et indiens friands de ce genre de voitures.

Une auto qui apparait comme bien plus petite qu’une Kia Soul et qu’on imagine sans peine développée sur la plateforme de la nouvelle Picanto . Un design cubique mais pratique comme le sont en général les keis japonaises. Mettez sur cette Minibox le nouveau 1.0 L de 82 ch, une BVA, la clim, la radio et une belle ligne d’accessoires et vous aurez la voiture presque idéale pour circuler en ville sans trop de gène ou de consommation tout en ménageant de la place et un coffre décent.

Au Japon, les Daihatsu Tanto ou Move, Honda Life ou Zest, Mazda AZ Wagon, Mitsu EK Wagon, Nissan Roox  ou Otti, Subaru Diaz ou Stella , Suzuki Wagon R, Palette ou Every Wagon font tous des carrières longues et plus qu’honorables au Japon, alors pourquoi pas en Europe. Et si sur ce coup, Kia arrivait en précurseur, cela pourrait créer et lancer le segment des keis européennes à « gros » moteurs 1000 cm3 ( vs 660 cm maxi au Japon ). La Kia Minibox, une affaire à suivre dans les mois à venir.

Via TKCB.