Hyundai à l’attaque du marché des SUV ? C’est bien ce qui semble se profiler depuis quelques années déjà. Rappelez-vous : l’arrivée du Santa Fe en 2001, suivie par un tout autre nouveau modèle, le Tucson, puis maintenant, voici le « Kona » au nom exotique emprunté à un district d’Hawaï.

Une prétention à devenir le leader du marché ?

Avec l’arrivée de ce nouveau modèle, Hyundai affirme clairement son envie de se confronter à la concurrence et plus précisément au marché tant redouté des SUV du segment B. En effet, avec ses 4,16 mde long, 1,80 m de large, 1,55 m de haut et ses 2,60 m d’empattement, le Kona se retrouve avec des dimensions se rapprochant de la concurrence et notamment de celles du Peugeot 2008.  Ce nouveau SUV urbain s’attaque sans le cacher aux Renault Captur, Peugeot 2008 et autres Citroen C3 Aircross ou encore Nissan Juke.

Le Kona permettrait à Hyundai d’être d’ici 2021 la première marque asiatique en Europe. Autant dire que le constructeur asiatique attache énormément d’importance au lancement de son nouveau modèle.

Un design atypique pour s’attaquer à la concurrence !

On notera la présence de feux à doubles étage caractéristiques de notre constructeur aux « chevrons », des feux de jour à LED au design effilé qui se trouvent ici juste au-dessus des projecteurs. Encore plus inhabituel, on retrouve une calandre en cascade mais aussi des choses plus communes comme un pavillon bicolore, des éléments de protection sur les passages de roues et les bas de caisse.

Dans l’habitacle, le constructeur asiatique a voulu permettre aux futurs acheteurs (essentiellement une clientèle jeune et dynamique) de pouvoir le personnaliser avec de nombreuses touches colorées passant par le volant, les sorties d’aérations, le contour des sièges, le levier de vitesse et des surpiqûres par-ci et par-là. C’est d’abord un SUV urbain qui se dit « connecté » avec un système multimédia à la pointe de la technologie associé aux protocoles Apple Carplay ou encore Android Auto, la possibilité de recharger son smartphone dans un espace qui lui est dédié ou encore la présence d’un écran tactile se trouvant au sommet de la planche de bord qui sera proposé selon les finitions dans trois tailles différentes, 5, 7 ou 8 pouces, ce qui laisse rêveur !

Quelques caractéristiques…

Une seule motorisation sera proposée pour le lancement de ce nouveau SUV urbain, il s’agit d’un moteur essence à 3-cylindres 1.0 T-GDI de 120 ch et 175 Nm qui sera proposé uniquement en 4×2 et associé à une boîte de vitesse manuelle à 6 rapports. Arrivera par la suite un moteur 4-cylindres 1.6 T-GDI de 177 ch et de 265 Nm, qui proposera de série les 4 roues motrices. Un point important qui se doit d’être noté puisque les concurrents directs du Kona restent sur une architecture classique de traction.

L’arrivée de moteurs Diesel dans la gamme est prévue uniquement courant 2018 et s’articulera autour de toutes nouvelles motorisations avec un bloc 1.6 de 115 ch à 133 ch développant respectivement 260 et 300 Nm de couple. La version 1.6 115 ch sera proposée uniquement en 4×2 en boîte mécanique tandis que la deuxième version développant 133 ch sera elle proposée en 4 roues motrices avec une transmission 7 rapports DC7.

Le Hyundai Kona sera tout d’abord commercialisé en Corée du Sud, aux États-Unis, puis ensuite sur le continent européen à partir du mois d’octobre 2017. En ce qui concerne les tarifs, ceux-ci n’ont pas encore été communiqués mais on peut sans nul doute envisager que ce nouveau SUV débutera autour des 19 000 € / 20 000 €.

Crédits photos : Hyundai