Hier en zappant devant la télé, je tombe sur le Grand Prix de Formule 1 en Hongrie. Pourquoi pas… Un peu de F1 pour me détendre, ça faisait longtemps. Je repense au film Seul two avec Ramzy en train de parcourir le quartier latin vide.
Il n’y a rien à dire, c’est doit être sympa de conduire une F1 ! Et puis, le choc :

Felipe Massa reçoit en pleine tête, à plus de 250 km/h, un ressort de la Brawn GP de son compatriote Rubens Barrichello et perd le contrôle de sa Ferrari puis s’encastre à environ 190km/h dans la barrière de pneus. Après avoir subi une d’urgence une opération, il est actuellement entre la vie et la mort dans un coma artificiel, selon la presse.

Sans vouloir user du pathos habituel et moralisateur, cela me conduit à réfléchir aux dangers de la vitesse qui, même sur circuit, n’épargnent personne…