google-self-driving-car-prototype

Après avoir fait longtemps usage de SUVs RX450h de Lexus pour ses essais autonomes, Google a dévoilé il a un an sa propre voiture, conçue de A à Z. Elle sera sur les routes de Mountain View – en Californie du Nord – cet été! 

La firme de Mountain View dispose déjà de 25 voitures et ses systèmes autonomes ont accumulé plus d’un million de miles de conduite autonome!

Ces petites autos au look rigolo (qui doit aspirer la sympathie .. c’est aussi ce que fait la société, donner un visage cool à une technologie qui fait peur à beaucoup) embarquent – par obligation légale – un volant, une pédale de frein et une d’accélération et pourront faire voyager deux passagers. Le tout sera pour le moment bridé à 25 miles par heure (40 km/h)

Niveau technologie, cette voiture utilise toujours le LIDAR (Light Detection and Ranging), un radar laser tournant à  très haute vitesse et scandant en permanence l’environnement de la voiture. Ce système extrêmement précis a pour désavantage de ne pas fonctionner bien quand il ne fait pas .. beau.

C’est la raison pour laquelle les autres constructeurs ne s’appuient pas sur ce principe pour développer leurs véhicules semi autonomes et totalement autonomes (comme le Freightliner Inspiration dont on vous parlait il y a peu).

Parlons un peu sécurité, sur les 1.7 million de miles parcourus par les voitures autonomes de Google il y a eu seulement 11 accidents dont 7 provoqués par des voitures qui sont rentrés dans des Google Car, 1 provoqué par un humain qui conduisait manuellement une Google Car.. et 2 par des voitures qui ne gardaient par leur voie sur l’autoroute.

D’ailleurs le chiffre (qui ne me semble pas élevé) est plus élevé que la moyenne des accidents aux USA mais pour la simple et bonne raison que la majeure partie des accidents « normaux » ne sont pas déclarés.

En Californie, la DMV (Department of Motor Vehicles) a autorisé 7 constructeurs à utiliser des voitures autonomes dont Google, Tesla, Nissan et Mercedes-Benz. Le Nevada fait aussi partie des états qui permettent ce genre d’essais.

Bref, on verra cet été ce que ça donne et il y a fort à parier que l’expérience soit déclinée ailleurs, autres états des USA mais aussi autres pays!