On vient de l’apprendre, le talentueux dirigeant de Automobili Lamborghini, Stephan Winkelmann, va être remplacé par Stefano Domenicali.

lamborghini-stefano-domenicali-stephan-winkelmann

En 2014 et après 23 ans de carrière chez Ferrari, dont cinq saisons comme directeur de la Scuderia, Stefano Domenicali avait quitté la firme de Maranello pour rejoindre la FIA comme Président de la Commission Monoplaces. Il avait également intégré le groupe Volkswagen en tant que vice-président du département New Business Initiatives chez Audi. Le 15 Mars prochain, juste après la fermeture du Salon de Genève, il prendra donc ses fonctions à la tête du plus important et historique concurrent de Ferrari, Lamborghini. Il succédera alors à Stephan Winkelmann après onze années passées à Sant’Agata Bolognese.

lamborghini-stefano-domenicali-stephan-winkelmann

En effet, Stephan Winkelmann avait pris le poste de CEO le 1er Janvier 2005 dans le but d’accroitre considérablement les ventes de la marque. Pari réussi ! Dès la première année, les ventes sont passées de 1400 à près de 2100, soit un bond de 50 % ; pour atteindre 3245 en 2015 (+ 130 % en 10 ans !).

Il peut évidemment remercier la Gallardo, le modèle le plus vendu de l’histoire de la marque, lancée en 2003 et plus récemment l’Aventador qui a connu un réel succès. Sous sa présidence on aura eu la chance de découvrir quelques très belles sportives ou séries limitées telles que la Gallardo Superleggera, la Murcielago SuperVeloce ou encore la Lamborghini Reventon. Ainsi que de magnifiques concept cars comme la Sesto Elemento ou l’Estoque. Mais aussi quelques modèles aux goûts un peu plus discutables comme la Veneno, l’Egoista, et peut-être la Centenario à venir… Il aura également été l’instigateur de l’élargissement de la gamme avec un retour dans le monde des SUV, grâce au Urus prévu pour 2018.

Stephan Winkelmann restera au sein du groupe Volkswagen, en arrivant à la tête de Quattro GmbH, la branche d’Audi dédiée au version R et RS de la gamme.

Pour marquer sa nomination, Stefano Domenicali a déclaré : « J’accepte avec enthousiasme cet important héritage et je m’engage à œuvrer en faveur du succès obtenu par Lamborghini. » Souhaitons-lui donc beaucoup de courage pour cette nouvelle aventure, en espérant de très belles choses à venir pour la marque au taureau.

Le petit mot de la fin pour Stephan Winkelmann, cette grande classe qu’il représentait, notamment lors des conférences de presse, manquera sûrement au plus grand nombre d’entre nous… Bonne route Stephan !

Crédits photos : Lamborghini, Thomas D. (Fast Auto)