Après l’ami Franckreich et avant SETHAlpine, c’est au tour d’Embali de nous proposer un petit tour dans le monde automobile. Il y aura moins de Lion ( encore que ! ) mais une grande diversité propre à l’écclectisme des passionnés.

Comme beacuoup de gens qui doivent trainer ici, ma passion de ce qui a 4 roues ( et des 24 H du Mans par la même occasion ) a commencé assez jeune avec une image très précise, alors que je n’avais que 10 ans, celle dune McLaren F1 à l’assault de la ligne droite des stands lors des éssais de pré-qualifs en 1995 et si mes souvenirs sont bons ce devait être la même que celle ci !

Et coup de chance, les kartings que mon père et mes deux frères utilisaient à l’époque ont quitté la demeure familiale pour être remplacés par le rêve de gosse de mon père, une autre sorte de karting, plus gros ( mais pas tant que ça  ), en provenance de l’autre coté de la Manche et offrant deux places…

Quand on monte à douze ans dans ce genre d’engin, c’est bien simple, un a un virus incrusté à vie et surtout sans antidote, et par la suite l’ensemble des voitures dans lesquelles on monte parait bien fade ! Depuis presque 15 ans maintenant, que ce soit dérrière un volant ou dans le siège passager, sur route ou sur circuit, la Seven paternelle est à l’origine de mes meilleurs souvenirs automobiles. Que ce soit pour aller chercher du pain ou pour traverser la France, ce genre de voiture transforme le moindre trajet en évènement, en moment unique. Et contrairement à beaucoup à d’autres sportives, celle-ci attire la sympathie, les appels de phares amicaux et les pouces tendus ( NDLR : j’ajouterais de la prat des automobilistes, des piétons mais aussi des motards ce qui est rare ! ).

Depuis, la passion s’est nourrie de culture auto à coups de maquettes, de Sport Auto, de M6 Turbo de la grande époque…

mais aussi de Top Gear avec l’apparition de grands noms comme Enzo Ferrari, Ferrucio Lamborghini, Gordon Murray, Steve McQueen, Jacky Ickx, Tazio Nuvolari, Jacques Swaters ou les compères de T.G  !

Et il eut aussi les voitures mythiques que celles qui vous font faire des rêves ou des cauchemars parce qu’elles ne sont pas le garage….

Un tout qui m’a conduit vers un travail de journaliste essayeur dans l’automobile ( pour des médias concurrents…mais on ne dira rien ! ) et qui m’a offert quelques unes des plus belles expériences de ma vie. Si, bien sur nous sommes amenés à conduire des citadines mazoutées et d’autres « joyeusetés » du même genre, avec un peu de chance, on peut accrocher à son tableau de la passion auto, quelques belles du haut de la production automobile comme les 911, 370Z, XK8 ou le Renault Spider .

Et puis parmi toutes ces voitures il y a des favorites, des préférées…

Dont quelles autos de Maranello ( Dino 246, Mondial 3.2, F360, F430 en attendant les prochaines …)

Et cette Ford ci, une GT40 ( et non une GT ! ) était en poster dans ma chambre !

La Lotus Exige ! Une navette spatiale, un avion de chasse . Même les métaphores ne peuvent vraiment retranscrire les sensations et leur violence que l’on resent à bord d’une telle auto.

Tesla Roadster Sport ou le sentiment de conduire l’avenir et aimer ça !

Impossible de finir sans évoquer mes possessions à moi, celles qui emmènent d’un point A à un point B mais qui font aussi, vous le savez bien, beaucoup plus que ça au quotidien. Avec un budget limité, on se retrouve forcément avec des voitures moyennes, parfois médiocres mais avec lesquelles on a parfois une relation bien particulière voire intime.  Il est certain que de remonter dedans lorsqu’on rend les clefs de certaines voitures d’essai est un peu douloureux mais elles nous accompagnent toujours et sont ( presque ) toujours vaillantes.

Il y eut une Volkswagen Polo 1 ( la fameuse fourmi ! ), récupérée de mon frère. Elle était particulièrement fun, une BVM4, bien sur pas de DA, un combiné porte instrument et une planche de bord vraiment minimaliste et… noir ! Mais au final une certaine précision et une caisse toute légère qui permettait de rigoler un peu dans les virages.

Il y eut une Peugeot 106. Probablement la pire que j’ai eu, trop molle, pas très confortable, pas vraiment spacieuse mais une bonne première voiture en compagnie de laquelle j’ai tout de même traversé la France.

Par la suite il y aura une Honda Civic ! Enormément de fun, c’est une des très bonnes voitures que j’ai eu à conduire dans ma vie même pour des raisons professionnelles. Trsè communicative, vive parce que légère, prenant plus de 6.000 trs/min sans rechigner. Un régal qui m’a permis de comprendre pourquoi les Civic avaient une telle réputation.

Et depuis cette semaine, c’est une Peugeot 205 GTI 1.6 L 115 ch qui m’accompagne. Tout juste achetée, elle représente un pas en arrière par rapport à la Civic mais elle est aussi le pinacle de l’automobile fun et pas cher, un sommet chez les GTI.

Je ne l’ai pas encore essayé sur petites routes mais à en croire Jeremy Clarkson, elle est tout simplement imbattable dans ce cadre routier fait de gauches, de droits, de 4eme-3eme, puis un petit coup de 2, on place la voiture, un coup sur l’accélérateur et ça repart comme une balle !

C’est un peu ma Seven à moi, celle qui me eprmet de démarrer la journée avec le sourire même si c’est hélas pour aller dans les bouchons du périph’ parisien. Une petite sportive qui transforme chaque trajet en voyage, chaque kilomètre en souvenir supplémentairer pour ma collection de sensations. C’est toujours un point de plus additionné à notre passion. Non, je ne regrette pas d’avoir changé de voiture même si dans quelques mois à peine je commencerais à penser à la prochaine…

Jolie récit que celui d’Embali qui mélange beaucoup de passion à la raison du quotidien !

MàJ : Petite mise à jour vidéo avec une balade d’Embali dans le Vercors en Lotus Seven…un p’tit moment de plaisir;

A venir, SETHAlpine qui nous parlera de la passion… Alpine !

Merci aux différents photopgraphes ! 😉

Via Youtube.