… »Lotus will be British Porsche » !

Il s’est enfin laché et il a dit tout haut ce qu’il pense tout bas depuis l’an passé. Mais en habile communiquant l’homme se rattrape en expliquant que Lotus ne veut ( et n’a surement pas les moyens ), pour l’instant, pas avoir la même gamme que le constructeur allemand mais souhaite faire le même type de voitures ( SUV ? grosse berline ? ).

Ainsi dans son interview à la revue Autocar, le patron de Lotus affirme vouloir suivre les traces de Porsche. Par ailleurs, on apprend que tous les concessionaires Lotus de la planète ont reçu leur lettre de fin de contrat et qu’ils ne recevront leur nouveaux contrat de distributeur ou de concessionnaire qu’après s’être engagés par écrit à investir de très grosses sommes dans de nouveaux show rooms et des atleirs remis aux normes selon des standards similaires à ceux de… Porsche ! Quand on connait les cathédrales Porsche, on a quelques doutes pour Lotus sauf à se limiter à un ou deux concessionnaires par pays et encore ( Neubauer en France ?? ) . Par ailleurs on apprend que les Lotus Exige vont un peu évoluer dès le salon de Genève et que la qualité des Evora sera accrue dans le courant de l’année en même temps que l’arrivée sur le marché des nouvelles versions qui profiteront à partir du salon de Francfort d’un habitacle complètement revu.

Le CEO de Lotus confirme à qui veut l’entendre que les 6 autos dévoilées cet automne devraient surement entrer en production d’ici à 2016 ( et hop déjà une année de gagnée par rapport au Mondial ! ). Reste que Dany Bahar a besoin de plusieurs centaines de millions d’euros ( presqu’un milliard ) , que Proton ne les a pas et que les choix du patron de firme d’Ethel sont de plus en plus contestés par les amateurs…et acheteurs de Lotus qui ne veulent pas d’une Porsche à la sauce anglaise mais bel et bien d’une ou plusieurs Lotus à la sauce Lotus ce que D.Bahar semble royalement ignorer pour l’instant !

Attention à ne pas se couper de la clientèle très spécifique à Lotus mais aussi des distributeurs pris à la gorge pour des raisons financières qui pourraient ne plus distribuer la marque. Si cela venait à s’instaurer, Dany Bahar  n’aurait que ses yeux pour pleurer et ses maquettes de grosses et onéreuses Lotus pour jouer…

Via Autocar, GTSpirit.