C’est une rumeur et une information dont il faut attendre l’entière véracité mais il semble que le constructeur d’Hethel, en plus de son Esprit 2011, des variantes de l’Evora et d’une citadine Proton EMAS ( dessinée par Giugiaro ) rebadgée Lotus, viendrait au Mondial de l’automobile avec une version revisitée de la mythique et adorée Seven…

L’affaire est alléchante et heureuse pour tous les amateurs du « Light is right », des petites et vraies sportives mais aussi pour les pilotes qui savent que maitriser une Seven n’est pas chose aisée, hélas on prend un coup quand on découvre que cette Seven 2011 ne serait en fait que l’Aspid espagnole produite par IFRcars du coté de Tarragone. Il semble qu’IFR Aspid soit à l’agonie financière et qu’ainsi Lotus redonnerait vie à la firme ibérique tout en ressuscitant à bon compte le mythe Seven. Pas sur que cela fonctionne si l’auto est toujours aussi peu avenante et qu’elle est proposée aux environs de 100.000$ ( 78.500€ ). Pour mémoire, une IFR Aspid c’est une xième interprétation morte née de la Seven motorisée par un 2.0 L turbo annoncée pour 700 kg et sensée plier le 0 à 100 km/h en 2.8 secondes ainsi que le 0 à 160 km/h en moins de 5.9 secondes… Ci dessous, quelques images de l’Aspid :

Une fois encore, on a l’impression que du coté de Proton on cherche surtout à maximiser le retour sur l’investissement que fut le rachat de Lotus et on met le logo à toutes les sauces et sur toutes les autos ! Si on en croit les infomations ( Autoblog, Autoweek, ForumLotus UK ), cette « Seven » 2011 ne serait d’ailleurs pas construite en Grande Bretagne mais en Espagne dans les locaux d’IFR.

Un projet vraiment « bof-bof » qui ne soulève pas l’enthousiasme d’une Caterham ou d’une Donkervoort et qui semble là pour meubler et/ou faire patienter les amateurs de la marque qui attendent la remplaçante de l’Elise/Exige. Attendons la confirmation mais si cela se précise, il n’y aura pas lieu de s’enflammer pour cette auto qui sent le réchauffé !

Via Autoweek, Autoblog.