Voilà c’est fini pour 2010, c’est fini pour la fameuse prime à la casse, c’est la fin du super bonus pour le GPL et c’est aussi fini pour l’ancien barème du Bonus/Malus écolo, place désormais à 2011 et à une situation qui devrait être bien plus tendue mais cela sera visible dans les chiffres surtout à partir de fin avril prochain quand les constructeurs auront épuisé leur portefeuille de commandes prise en cette fin d’année 2010.

Décembre fut un mois très fort en prise de commandes puisqu’on parle de 370.000 ventes réalisées soit une hausse de 30% environ par rapport à décembre 2009, Renault par la voix de son directeur France fait même savoir que Renault a fait un bond de 46% dans sa prise de commandes par rapport à décembre de l’an passé. Du travail en perspective pour les usines et les salariés français durant ce 1er trimestre 2010 puisqu’il faut impérativement livrer les autos avant le 31 mars prochain pour profiter de la prime à la casse et et des anciennes conditions du Bonus/Malus.

Pour revenir aux chiffres de décembre, en données brutes, le marché est à -0.7%  avec 228.383 immatriculations et en donnée corrigées c’est à dire avec le même nombres de jours ouvrés, la baisse est de -5.0% . Chez les français, ce sont les marques du groupe PSA qui s’en sortent le mieux avec +7.9% pour Citroën et + 4.1% pour Peugeot, de son coté Renault est un peu à la peine avec une baisse de  -7.3% ( 48.766 immats en 2010 vs 52.603 en 2009 ). Au final du mois, les trois constructeurs « nationaux » représentent 51.8% du marché et 118.248 voitures mises à la route soit à -0.1% près un chiffre équivalent à celui de 2009.

Au chapitre des marques étrangères, c’est le bond en avant pour BMW qui réalise + 37% par l’an passé, mais aussi pour Kia ( +48.7% ), Opel suit avec +28.1% suivi de Hyundai ( +25.7% ), Mercedes réalise + 9.6%, Dacia ( +7.1% et 9.288 immats ), Audi avec + 4.9%  ferme le ban. Du coté des perdant, nous retrouvons Toyota qui aura été mal toute l’année (-23.3% ), Ford ( -29.5% … surement l’effet nouvelle Focus en attente et semble t-il un accueil mitigé du nouveau C-Max ), Fiat ( -8.3% ), une fois n’est pas coutume VW ( -11% ) et plus étonnant, c’est le plongeon chez Nissan avec -22.9% et seulement 5.062 autos mises sur la route en décembre. Au final, les marques étrangères ont perdu en décembre un peu de terrain par rapport à l’an passé mais de manière contenue ( -1.3% ) avec 110.135 immats en 2010 contre 111.631 en 2009.

Ci dessous les tableaux officiels du CCFA.

Au bilan de l’année 2010, le marché s’en sort plutôt bien sachant qu’on ne donnait cher des ventes d’autos après le 1er juilet. Certes les chiffres sont orientés à la baisse mais au final les bons chiffres d’immatriculations de début 2010 et ceux du dernier trimestre amortissent une baisse qui est permanente depuis le mois de juin dernier. Ainsi  le marché reste à un niveau élevé avec 2.251.736 autos mises à la routes en 2010 soit seulement une baisse de -2.2% par rapport à 2009 ( 2.303.298 immats ). Et en données corrigées, nous sommes dans les mêmes eaux avec une petite chute de 3.0 % ( 254 J.O en 2010 vs 252 J.O en 2009 ) ce qui montrent que malgré tout le marché est resté stable et ferme grâce en très grande partie aux offres commerciales des constructeurs dans le cadre de la Prime à la casse, des bonus primés ou des offres GPL.

Sur l’année 2010, Renault et Citroën, sont à la baisse avec, respectivement, -3.7% et -5.3% alors que Peugeot est à la hausse avec +2.2%. Cette situation fait que les constructeurs français ont maintenu leur part de marché à 54.5% tout en vendant 2.3% de voitures en moins en 2010 par rapport à 2009 ( 1.226.722 en 2010 vs 1.255.551 en 2009 ) . La grande gagnante du marché 2010, c’est la marque roumaine Dacia qui fait un super saut en avant de + 70.9% et 104.642 autos livrées  ( 61.217 en 2009 ).

Le grand perdant de l’année c’est bien évidemment Toyota qui patît d’une image ternie par les affaires de rappel et des autos tristes et ternes comme des jours sans pain et sans soleil. Au final une chute des ventes de 25.8% et seulement 68.396 autos livrées, Seat perd aussi un cinquième de ses ventes, Ford n’est pas mal aussi avec -13.7% et 114.812 autos livrées (  Focus + C-max vieillissants ont pénalisé les ventes essentiellement tirées par la Fiesta ). Fiat est aussi à la peine avec -11.6% tout comme Mercedes avec -10.4% mais contrairement à la firme italienne la marque allemande va bénéficier de nouveautés importantes alors qu’au delà du Freemont, on ne sait toujours rien au sujet de la nouvelle Panda mais on sait que 2011 verra la disparition d’un bonne partie de la gamme Fiat… ce qui ne va pas aider en 2011. Il en est d’ailleurs de même pour Alfa qui a profité en 2010 de l’effet nouveauté de l’excellente Giulietta et d’une bonne communication MiTo mais qu’en sera t-il en 2011 avec une gamme de 3 modèles dont un qui n’est aucunement soutenu commercialement.

Du coté des marques ou groupes en forme, on note BMW ( +6.1% ), Opel ( + 6.3% ), Nissan ( + 18.0% ) ou Kia ( +13.7% ), Audi ( +3.7% et première marque HDG en France en 2010 ), les autres marques, non différenciées voient leur ventes s’accroitre de 23.5% pour atteindre 7.2% du marché français contre seulement 5.7% l’an passé. Les marques étrangères auront mis à la route en 2010,  1.025.014 voitures soit 45.5% du marché total soit une petit recul de  -2.1% par rapport à 2009.

D’ici quelques semaines, nous aurons tous les chiffres détaillés afin de voir quelle auto s’est bien vendue, quelle autre est restée sur le bord de la route et surtout nous allons voir quelle orientation va prendre le marché sans qu’il ne soit soutenu par aucune aide ou prime en dehors des efforts commerciaux des constructeurs automobiles. Reste que c’est au second trimestre 2010 que le pli sera pris et que nous verrons si 2011 prend le chemin des 1.8 – 1.9 millions de voitures annoncées par les analystes optimistes ! Moral des ménage au plus bas, chômage, baisse du pouvoir d’achat, anticipation d’achat, endettement de certains, voilà des éléments qui devraient pousser encore plus vers le bas le marché automobile français en 2011. Une affaire à suivre ensemble dans les mois qui viennent.

Via CCFA.