Marché automobile français septembre 2013 : Un petit bond pour…

…le marché automobile, un grand saut en avant pour Renault !

Photo CCFA 09 2013.0 472x493 Marché automobile français septembre 2013 : Un petit bond pour...

Pour la seconde fois cette année, le marché automobile français vire au vert. Certes la hausse n’est pas énorme mais elle est bien là avec + 3.4% d’augmentation mais ce sont tout de même 142.211 autos qui ont été immatriculées durant ce mois de rentrée. Cela représente 4675 voitures de plus que l’an passé à la même époque (septembre 2012 était un mois faible). Sur les neuf premiers mois de l’année, les immatriculations ont reculé de 8,5% en données brutes et le CCFA envisage une année 2013 à -8% environ… En attendant le repli annoncé en 2014 grâce à la nouvelle grille du Bonus-Malus.

Si les constructeurs français sont à la hausse de +4.1%, ils le doivent essentiellement au groupe Renault qui voit ses ventes progresser de +18.1% (Renault +Dacia) alors que PSA est encore à la baisse avec une chute de ses livraisons de -6.8% (Citroën est plus à la baisse que Peugeot). Au total, les constructeurs hexagonaux représentent en septembre 2013 54.49% du marché soit une part presque équivalente à celle de 2012.

Si PSA chute avec seulement 39.452 immatriculations, Renault est en forme avec 37.940 mises à la route et se retrouve à 1512 autos de Peugeot et Citroën. Renault seul, voit ses mises à la route progresser de 19.1%. Les Captur et Clio sont les grands artisans de ce bon résultat. Dacia est aussi à la hausse mais de manière plus contenue avec +11.1% de progression.

Photo CCFA 09 2013.1 600x207 Marché automobile français septembre 2013 : Un petit bond pour...

Chez les constructeurs étrangers, la tendance est donc là aussi à la reprise en ce mois de septembre sauf pour 4 marques ou groupes. Il s’agit de Nissan qui chute de 15.1%, entrainé par Infiniti qui n’en finit pas de voir ses ventes s’effondrer en France (-40% et 12 livraisons), Ford qui est encore dans le rouge avec -8.3%, tout comme Hyundai qui plonge avec -21.5% de livraisons (la hausse des mises à la route des Kia ne suffit pas !) et bien sur Opel qui perd encore 9.0% par rapport à septembre 2012. D’ailleurs pour rester chez GM, on constate que Chevrolet augmente ses livraisons de quasiment autant que la perte d’Opel (+8.8%)… Affaire de vases communicants ?
Mercedes est de nouveau à l’attaque et va sur les prochaines semaines récupérer les immatriculations perdues durant tout l’été à cause de la fameuse affaire de la climatisation. La marque allemande réalise un joli +38.9% et est bien aidée ce mois par les +34.1% de Smart. Toyota Groupe est encore et toujours en forme avec + 9.4% et un beau +42% pour Lexus qui est bien loin des désillusions de son concurrent direct Infiniti.
VW Groupe repart avec +1.7% et 17.960 voitures livrées mais ce sont les marques Seat et surtout Skoda (+10.2%) qui tirent le groupe dans le vert car Volkswagen se contente d’un petit +3.5% et une fois encore Audi chute avec -5.9% et seulement 4490 autos immatriculées.
Fiat SpA est en forme ce mois avec un global à +17.8% (5.037 autos) avec un très joli +20.8% pour Fiat, +4.5% pour Alfa, +7.3% pour Lancia et +9.5% pour les autres marques du groupe turinois.
Avec 4880 voitures livrées, les petites marques progressent de +4.5% en septembre et suivent la tendance du moment.

Photo CCFA 09 2013.2 600x440 Marché automobile français septembre 2013 : Un petit bond pour...

Pour ce qui est du TOP 100 des modèles les plus vendus en France en 2013 depuis le mois de janvier Renault et Dacia ont 5 voitures dans le Top 10, Peugeot/Citroën 4 et Volkswagen 1. Dans la suite du classement, on notera la très forte poussée du Captur qui passe devant les stars du segments des SUV en France que sont le Qashqai, le Duster ou le Juke. Le petit crossover de Renault est en 12eme place avec près de 24.000 immatriculations. Il est très loin devant le Peugeot 2008 qui est 28eme avec moins de 13.800 mises à la route cette année.

Cette tendance à la petite « reprise » pourrait se maintenir jusqu’à la fin décembre et limiterait la casse pour cette année 2013 notamment parce que les acheteurs vont vouloir profiter de la grille actuelle du Bonus Malus plutôt que se voir imposer le surcoût du Malus 2014 et la baisse des Bonus l’an prochain. Comme nous l’avons déjà dit de nombreuses fois, pas sur que l’état français ait vraiment pris en compte l’état du marché et de l’économie française avant de mettre en place une telle grille qui sera préjudiciable aux ventes de voitures neuves !

Via CCFA.