Encore une fois on nous annonce des chiffres tronqués et surtout des chiffres qui arrangent ceux qui font les annonces officielles, ceux qui nous « gouvernent » . On annonce  -1.2% sur le marché mais si on prend les données CJO ( corrigées des jours ouvrables ) on arrive à -5.7% . Ce n’est pas bon mais ce n’est pas la catastrophe annoncée ou attendue. A cela il faut encore une fois voir l’effet de la fin de la prime à la casse de 700€ qui, dans une moindre mesure, nous refait le coup de la prime à la casse de décembre 2009. Mais au delà de ces pourcentages, il faut savoir qu’il s’est livré 240.587 autos en juin 2010 et sur ce marche les marques française s’en sortent encore correctment avec 53.7% soit 129.103 autos immatriculées en juin.

Malgré le maintien des marque française, on note que toutes les trois chutent plus fortement que le marché avec -11.1% pour Renault , -7.3%pour Citroën et -4.1% pour Peugeot qui s’en sort pas trop mal par rapport à l’état moyen du marché.

Parmi les marques à la fête, on note une fois encore Dacia avec un joli + 95.8%  et 12.075 véhicules livrés à clients. On note en regardant les chiffres depuis janvier 2010 et jusqu’à la fin de ce premier semestre que Dacia est passé devant Opel, devant Fiat et détient désormais 5.1% du marché français ce qui en fait un acteur automobile majeur. Autre fait interesant à noter pour Dacia , les vente en juin ont quasiment doublé par rapport à celle de l’an passé ( 6.168 en 06/09  et 12.075 en 06/10 ) soit une différentiel de presque 6000 autos et dans le même temps, on remarquera que Renault a vu ses ventes passer de 59.132 à 52.569 soit -6.563 voitures. Je pense que vous aurez fait le même calcul que moi et qu’en comparant on constate que ce que Renault perd, Dacia le gagne et donc on peut se poser très sérieusement la question de savoir si il n’y aurait pas un peu de cannibalisation entre les deux marques qui sont quasiment partout vendues dans les mêmes halls ! Il faut aussi qu’en une Sandero et une Clio il ya de quoi réflechir, entre une MCV et une Mégane Estate certains peuvent réfléchir et que dire du pauvre Koléos face à la machine infernal qu’est le Duster et qui poursuit sa marche en avant. Heureusement que Dacia n’a pas de monospace compact et de mini citadine sinon Twingo et Scénic auraient des soucis à se faire. Ainsi on constae qu’en juin les marques françaises ont reculé de 7.9% alors que dans le même temps les marques étrangères voyant leur part de marché augmenter de 7.8% !

Au chapitre des marques en forme, il y a Nissan qui marche toujours bien avec + 24.2%, BMW avec + 21.0% ( Mini est plus à la peine même si c’est en hausse ), VW avec + 18.8%, GM  ( Opel + Chevrolet ) marche plutôt bien avec + 21.2%. Les marques stables sont celles du groupe Fiat avec + 0.3%, Hyundai qui progresse « doucement » avec + 3.4%. Parmi les marques à la peine, on découvre Mercedes avec – 13.5% pour les marques du groupe, Toyota-Lexus avec – 19.9%, tassement aussi chez Ford qui, après un début d’année tonitruant, marque un peu le pas ( probablement attente du nouveau C-Max et de la Focus ) avec -12.6% et c’est toujours Seat qui est bon dernier parmi les contructeurs qui comptent avec un terrible -34.4% qui ne laisse présager rien de bon pour la marque ibérique quand on sait que les nouvelles Polo sont moins chères que l’Ibiza, que l’Exeo ne se vend toujours pas, que l’Altéa vieillit tout comme l’agréable Léon et que le nouvel Alhambra n’est pas encore en concession. Seat a un couperet au dessus d’elle et il va falloir faire quelque chose sous peine de voir disparaitre la marque d’ici à 2014. Enfin je terminerais en constatant que les « petites » marques s’en sortent bien avec un remarquable + 49.1%, 7.5% de part de marché et une hausse de cette dernière de 51% depuis l’an passé. La différence, la non uniformité payent encore un peu dans un monde automobile qui hélas se banalise, se standardise pour notre plus grand regret à nous tous qui sommes des amateurs de voitures… Place maintenant à l’été qui pourrait être très chaud mais aussi peu vendeur du fait d’une prime à la casse réduite, des vacances et de la proximité du Mondial de l’automobile. Pour les tableaux du CCFA , c’est par là.

Voilà il nous reste désormais à attendre dans une huitaine de jours, les chiffres détaillés par modèle et par marque qui nous permettront de dégager une ou plusieurs tendances dominantes dans ce marché estival qui marque aussi le basculement dans la seconde moitié de l’année ( Hé oui, les primes semestrielles pour H1 vont bientôt etre calculées !!! ) et ça risque d’être bien moins facile car si l’on se réfère aux analystes et aux propos de l’expert analyste en automobile Carlos Da Silva du cabinet IHS Global Insight : « Le recul du mois de juin est encore léger mais c’est le dernier de ce genre. Je pense que, jusqu’à la fin de l’année, nous verrons des déclins beaucoup plus forts. Les primes d’état pour la mise à la casse et les remises très importantes ne peuvent pas durer toujours. » A discuter mais plutôt sensé !

Via CCFA, LesEchos, Boursier.com.