Vendredi dernier je vous parlais d’un marché entre -14% et -20%, nous y sommes avec une baisse officielles de 18,7% des immatriculations par rapport à octobre 2009 ( à une journée ouvrée près diront les ronchons ! ). Il a donc été mis 171.449 voitures sur la route en octobre 2010 alors que 210.941 autos avaient quitté les showrooms l’an passé durant ce mois d’octobre ce qui fait tout de même le nombre non négliegable de 39.492 autos qui ne sont pas sorties des concessions…. multipliez cela par 12 et vous approchez sur une année un déficit de 475.000 autos ! Oups, il y a des distributeurs qui vont commencer par avaler leurs bons de commandes.

Sur les 10 premiers mois de l’année,  la chute est désormais de -1.9% en données comparables ( 1.828.939 autos ) et il reste encore deux mois. La fin d’année 2009 avait, il est vrai, été boostée par la fin de la grosse prime à la casse et tout le monde en avait profité mais ici, malgré les efforts des constructeurs, rien n’y fait et tout le second semsestre 2010 va se faire dans le négatif . Il faut surtout y voir une conjoncture économique défavorable, une baisse du pouvoir d’achat et une vraie morosité ambiante qui n’est pas pas prête de quitter la France,l’Europe et ses marchés. Le plus dur est encore à venir d’autant qu’entre les impôts, les fêtes de Noël ( qui devraient elles aussi marquer une repli de la consommation festive  ), les hausses du carburant ( injustifiées ), les hausses du gaz et de l’électricité et cette fin d’année les arbitrages sont faits chez les clients et les achats de voitures neuves devraient en pâtir encore pour de longs mois.

Au chapitre des marques française c’est finalement Renault qui s’en sort le moins bien avec un recul assez marqué de 23%, suivi de Peugeot avec -18.7% et Citroën fait « moins pire que les autres avec seulement – 15.9%. Au final, Renault dispose d’une part de marché de 22.4%, Peugeot de 16.7% et Citroën talonne Peugeot avec 15.6% ce qui est un bon résultat.

Du coté des marques étrangères, Hyundai, Kia, Nissan et Audi restent dans le vert avec respectivement : +6.3%, +5.7% , +3.5% et +2.3% pour la firme allemande. On s’en étonnera mais pour la première fois de puis longtemps, Dacia marque le pas avec -13.2% et 5.646 autos livrées soit 859 autos de moins qu’en 2009 à la même période !

Les grosses chutes se confirment et sont à chercher chez Toyota  ( -35.1% ), Ford ( -30.4% ), Fiat ( -30.9% ), ou bien sur Seat ( -27.1% ) et c’est une petite nouveauté, les marques dites « secondaires » voient leurs ventes globales chuter de -21.8% ce qui n’est pas rien et qui est aussi le signe que TOUTES les marques sont touchées par la baisse du marché pour ne pas dire la recession qui s’installe dans le secteur automobile. Et ce ne sont pas les dernières mesures prises par l’état ( VHU, N1, Bonus/malus ) qui vont améliorer la situation bien au contraire , au point que notre cher ministre de l’industrie, Christian Estrosi, est obligé d’annoncer un plan d’aide ( financé comment ???  )aux sous traitants automobiles français sous peine de voir se succéder dans les prochaines semaines les faillites et autres dépôts de bilan mais aussi les licenciements.

Pour revenir au marché, BMW limite la casse avec -4.0%, tout comme Mercedes avec -10% ou VW avec -8.2% mais globalement un tendance lourde et durable s’installe et devrait pénaliser le marché en 2011 et ce ne sont pas les quelques possibles milliers de voitures électriques qui se vendront en 2011 qui vont changer la situation.

Les tableaux du CCFA.

L’argent n’est pas là, tout comme l’envie et le moral des ménages, il n’y a donc pas besoin d’être devin pour se faire une idée du marché de l’année 2011. Et espérons tous très fort un sursaut ( improbable ! ) pur que les show rooms des concessions ne ressemble pas à ça en fin d’année 2011…

Via Ccfa.