Je vous ai dévoilé l’auto en détail la semaine passée aussi je ne m’étalerais pas sur les caractérstiques techniques de l’auto sauf à rappeler quelques éléments pour ceux qui on manqué la première cession…

MX5_superlight_concept_03

Pour rappel, ce MX5 Superlight est construit sur la base du MX5 1.8 L de 126 chevaux et 167 NM de couple. Il ne pèse que 995 kg et s’est dévêtu au maximum pour faire la chasse aux kilos superflus qui peuvent facilement nuire au plaisir de la conduite ( La Caterham Seven en sait quelque chose ! ). L’auto s’est abaissée de 30 mm et repose désormais sur des amortisseurs et ressorts qui proviennent de chez Bilstein alors ques les voies AV et AR se sont élargies de 50 mm. Pour un peu plus de sportivité, ce roadster Superlight s’offre les jantes alu du MX5 2.0 L en 17 pouces et une ligne d’échappement plus libérée .

MX5_superlight_concept_12MX5_superlight_concept_19

Exit bien évidemment le parebrise, la capote, la clim, la radio, les LVE place à une auto quasi nue avec seulement deux baquets à coque en carbone, un combiné porte instruments, deux harmais 4 points, deux arceaux de sécurité et un semblant de console où trônent trois boutons ( alimentation électrique, alimentation en essence et démarrage ). Pour le reste, le pilote et son pasager sont en contact direct avec l’asphalte, les gravillons, les nids de poules mais surtout les insectes volants de tous genres…casque, écharpe ou pull à col montant sont obligatoires sous peine de désagréments importants voire dangereux (  parlez en aux pilotes de Spider Renault sans parebrise ou de Smart Crossblade dont j’ai été ! ).

MX5_superlight_concept_06MX5_superlight_concept_07MX5_superlight_concept_08MX5_superlight_concept_09MX5_superlight_concept_10MX5_superlight_concept_13MX5_superlight_concept_14MX5_superlight_concept_15MX5_superlight_concept_17MX5_superlight_concept_18MX5_superlight_concept_20

Une auto assez radicale quoique manquant de quelques vigoureux chevaux mais qui, hélas ne devrait pas dépasser le stade du concept car. Enfin, un petit reproche tout de même à Mazda qui n’ a pas été assez loin dans sa démarche allégée » car à la lecture de chiffres, au delà une petite amélioration de la capacité d’accélération, on constate que ce MX5 n’évolue pas en terme de puissance et de performances mais surtout ne fait pas un gros effort en terme d’émissions de CO2 puisque ces dernières s’élevent encore à 150g/km ce qui est beaucoup pour un moteur de seulement 126 chevaux.

3MazdaMX-5Superlightreveale

Et le meilleur pour la fin et cette photo ou plus exactement ce photoshop « à la chinoise » où l’on découvre un MX5 qui roule et qui est…sans conducteur ! Bravo Mazda . lol.

 

Via MazdaMX5_superlight_concept_01