mitsubishi-i-miev

Enfin, et c’est pour de vrai, la Mitsubishi i MIEV arrive sur le marché. Non pas sur le notre ( où elle devrait être vendue sous la forme d’une Peugeot 1008 ), mais au Japon.

Bien sur, Mitsubishi ne va pas exploser le marché des kei et des citadines, mais la marque éspère pour les 12 premiers mois de commercialisation vendre 1400 autos, d’ailleurs cette première année ne verra la vente de la i MIEV qu’au près des entreprises et des administrations de l’Archipel mais 250 autres seront vendues de part le vaste monde !

Mitsubishi i MiEV Sport dashboard

 

Pour les années qui suivront, la marque aux 3 diamants compte bien vendre 5000 voitures/an au Japon et un peu plus de 1000/an pour le reste des marchés.

Peugeot suite à son accord avec Mitsubishi prévoit de distribuer dès 2011, 10000 Peugeot 1008 en Europe. Reste malgré tout un écueil à la vente en masse de cette micro citadine électrique et il est d’importance. Cela concerne le prix, effectivement , l’auto est vendue l’équivalent de 33500 de nos euros alors qu’une Insight hybrid est vendue 40% moins cher et une nouvelle Prius presque 30%…ce n’est donc pas gagné et souhaitons que lorsque Peugeot commercialisera sa 1008, les prix seront bien différents sinon c’est le naufrage assuré sauf auprès de quelques irréductible bobos-écolos un peu argentés !

Sinon la Mitsubishi i MIEV, c’est une micro auto de 3.395 mètres de long ( une kei au Japon ), elle fonctionne grâce à un moteur à synchronisation magnétique permanente en position arrière alimenté par des batteries Lithium-ion fournies par Mistsubishi Electric et GS Yuasa qui développent une puissance de  47 kw ( 63 chevaux ) pour une couple de 180 Nm. L’autonomie prévue est de 150-160 km et la vitesse maximale de 130 km/h.  Le poids annoncé est de 1080 kg , la capacité de transport est de 4 personnes.schéma electrique Mitsu I MIEV

Par ailleurs, Mitsubishi annonce un temps de recharge  à 100% en 6 à 7 heures sur une alimentation 220 volts et une recharge rapide à 80% avec le « Quick Charger » en 30 minutes environ.

Une mignonne citadine non polluante qui semble interessante et correctement armée pour vivre dans le flot quotidien de la circulation, mais qui devra faire surtout  attention à son prix si elle ne veut pas devenir l’auto d’une élite, seule autorisée à circuler en centre ville pour cause de non pollution.

A revoir rapidement pour les essais qui seront faits au Japon.

Via Mitsubishi Schweig AG