C’est bien ce qui risque de se produire pour le Cube de Nissan car les résultats commerciaux ne sont pas à la hauteur des espérances, loin de la même et ce, sur l’ensemble des marchés européens, aussi Nissan réfléchit au fait de faire quitter l’Europe à ce sympathique véhicule qui souffre surtout de problèmes de communication et de l’arrivée du Juke.

Effectivement chez Nissan, on s’est vu trop beau quand l’arrivée du Cube en Europe a été annoncée, on a du se dire que ce véhicule décalé, branché, hype demandait une communication … décalée et quasi réservée aux membres de la « jet set brancho-branchouille » ! Erreur ce n’est qu’une auto mais on s’est obstiné à mettre en place une image bobo, hype, très parisiano-parisienne nase; on a créé un RDV Cube dans une quartier branché de Paris ( mais pas dans les autres grandes villes du pays ) qui n’était qu’un lieu pour hypes branchouilles désoeuvrés ou en manque de rencontre, rien de plus. Et ce n’est pas le décor seventies pioché dans les magasines de déco IN qui change la donne.

Les hype, les bobo, les chicos dans le coup sont venus, ont bu, ont mangé, ont vu, ont discuté mais comme pas mal de « saabistes » n’ont pas acheté préférant au Cube, une vieille Fiesta qui pue, une Clio1 qui pollue, une Uno SX défoncée ( une vieille caisse pourrie c’est trop dans l’coup ! ) ou même leurs vélos qui les autorisent à enfreindre les règles de sécurité en empruntant notamment les sens interdits ….

Quand on a vu que la toute petite com autour de cette nouvelle auto ne s’est faite que dans des journaux pseudo branchés, au travers de sites du Net « hype & In » mais seulement visités par les potes et dans quelques revues de modes, de décoration ou de design tendance, on a tout de suite vu qu’il n’y aurait rien. Et chez Nissan on a du se dire que la rareté créerait la demande et que la branchitude ferait le reste. Encore une erreur en provenace des cabinets de marketing qui savent surtout vendre ce que veulent entendre les clients, qui font des brainstroming entre potes et non avec les clients potentiels ou qui restent dans leur monde à 10000 au dessus de la réalité du marché.

En face le nouveau Juke, fort sympa mais qui n’a pas un physique facile cartonne mais il profite d’une com qui dure depuis des mois et qui touche tout le monde, d’un teaser assez bien mené et surtout il profite aujourd’hui d’une com globale importante et permanente, chose dont le Cube n’ a jamais bénéficié et qui est préjudiciable à sa carrière commerciale. Les services commerciaux sont aussi un peu courts. Je prends l’exemple de mon épouse, elle a changé sa Crosspolo par un Cube, il a fallu acheter le véhicule, il ne nous a pas été vendu, pas du tout le vendeur faisait le forcing pour une Note… au point qu’elle a failli acheter une autre marque !

Il faudrait mettre un bon coup de pied dans ce qui a été fait, et créer une vraie commmunication et il pourrait repartir car même si son insonorisation est un peu juste c’est une bonne bonne auto !

Reste que le problème n’est pas seulement français puisqu’en Grande Bretagne, en septembre, il ne s’est vendu que 686 Cube contre plus de 2000 Juke, au Pays Bas, seulement 107 exemplaires ont pris la route et en Italie, malgré la version 1.5 L dCi, ce ne sont que 21 Cube qui ont été vendus, autant dire un bide ! La com européenne du Cube a aussi été la même partout en Europe et comme les mêmes maux produisent les mêmes effets on est tout de suite fixé .

Etonnant tout de même ces chiffres quand l’Europe attendait soit disant cette voiture pour concurrencer les citadines « chic et hype » du moment ou que l’on regarde ceux du Japon où le Cube s’est écoulé à bien plus d’un million d’exemplaires. La boboïtude, la branchitude, la vertitude mais aussi l’incompétence, la légèreté et/ou l’inconsistance de certains services marketing ( sauf pour présenter les factures ) font une bonne partie de la réussite ou non d’une auto et le Cube en est une preuve flagrante, c’est un vrai insuccès. Cette voiture un peu atypique, dans le coup, bien née se plante lamentablement parce qu’on a simplement voulu se la jouer en écoutant des marketeux qui sont aussi compétents en matière automobile que je le suis ou nous le sommes en matière dentelle de Calais ! A oublier pour le prochain coup, n’est ce pas Mr Nissan.

Via Autoblog.