Après le moment de détente avec Di Montezemolo, il est temps de découvrir les spécifications cette Nuova Stratos développée sur la plateforme de la F430.

4.10 m de long, 1.97 de large sur un empattement de 2.40 m , le tout pour un poids total de 1247 kg. La Stratos repose sur le chassis aluminium de la F430 raccourci de 20 cm et renforcé d’un arceau de sécurité homologué FIA.

La Stratos est donc propulsée par le V8 4.3 L de la Ferrari mais dans une version plus puissance que sur la F430 Scuderia puisque la puissance prend 30 chevaux supplémentaires pour atteindre 540 ch à 8250 trs/min, le couple voit aussi sa valeur passer de 470 Nm à plus de 500 Nm à un régime étonnament bas pour ce moteur puisque cette valeur est obtenue à seulement 3750 trs/min. Cette belle puissance, ce poids raisonnable permettent à la Stratos de revendiquer une rapport poids/puissance de 2.3 kg /ch ce qui est tout de même le gage de très bonnes performances. Le V8 est aidé en cela par une BVR séquentielle à 6 rapports et un différentiel autobloquant mis au point par les ingénieurs de chez Drexler afin de favoriser la motricité en toutes circonstances.

Au chapitre des performances la Stratos ( avec le pont court  ) revendique une Vmax de 274 km/h, le 0 à 100 km/h en 3.3 secondes et seulement 9.7 secondes pour arriver à 200 km/h . Toutes ces données sont les données initiales car elles peuvent être adaptées aux besoins du moment notamment en matière de Vmax. 

Au chapitre des détails, sachez que la Stratos dispose de sièges baquets en fibre de carbone, de phares spécifiques bi-xénon mis au point par Hella, de harnais 6 points Willans 6 points homologués FIA, d’un volant en fibre de carbone recouvert de nubuck agrémenté de leds façon F1 qui commande une direction recalibrée et assitée, enfin c’est une batterie lithium-ion ( coque en fibre de carbone ) de 84 Ah qui alimente l’auto.

La répartition des masses se fait en faveur de l’arrière afin d’améliorer la tenue de route et surtout la motricité ainsi on apprend que la répartition est la suivante :

Av : 44 %

Ar : 56 %

La voiture dispose d’une suspension pilotée développée par Sachs, de ressorts Eibach et de c’est SKF qui a mis au point les roulements spécifique de l’auto. Brembo s’est occupé du système de freinage avec des gros disques ventilés en carbone pincés par des étriers à 6 et 4 pistons.

Ce sont les italiens de Fondmétal qui ont fabriqué les jantes en alu en 19 pouces à écrou central. La Stratos est chaussées par Dunlop avec les fameux Sport Maxx qui ont tant fait fureur cette année dans le monde des sportives ( 265/30 R 19  et 315/30 R 19 )

Ci dessous toutes les spécifications technique de la voiture.

Pour le plaisir tois vidéos, deux de la nouvelle Stratos ( dont une pas encore vue  )  et une autre de la Stratos Gr4 originelle aux mains de son propriétaire lors de la course de cote d’Arosa

Voilà une afaire qui tire à sa fin, reste maintenant à attendre quelques nouvelles vidéos de roulage et surtout à espérer que cela donne des idée à Lancia et surtout à Sergio pour qu’il nous propose en plus du futur coupé Abarth, une petite Fulvia qui nous ferait plaisir à tous… c’est bientôt Noël, on peut rêver !

Via NewStratos, Vimeo, Youtube.