Reprenons un peu ce dossier Nuova Stratos pour y ajouter quelques éléments officiels. L’initiateur de ce projet est un allemand, Michael Stoschek, PDG de l’équipementier industriel et automobile Brose. L’homme est aussi pilote de rallye ( notamment sur Porsche 911 ), collectionneur de voitures et accessoirement possesseur d’une Lancia Stratos originelle.

Aussi est il entré en contact avec la direction du groupe automobile italien pour savoir s’il était possible d’avoir une interprétation moderne et utilisable au quotidien de la Stratos. Ainsi après discussion et accord avec la direction du groupe, la voiture fut développée sur la base du dessin de Jason Castriota finalisé par Luca Borgogno. La partie technique fut développée par le service « projets speciaux » de Ferrari, la partie aérodynamique fut étudiée en soufflerie chez Pininfarina et c’est le pilote  ( ex F1, aujourd’hui en WTCC ) Tiago Monteiro qui s’est chargé de la mise au point sur circuit et sur route.

Cette Nuova Stratos faite d’une carrosserie tout en fibre de carbone repose sur des éléments Ferrari, pourquoi ? Parce que le promotteur du projet a voulu s’inspirer de ce qui a fait la Lancia Stratos originelle, c’est à dire que la première fut développée autour d’éléments mécaniques provenant de la Dino 246 GT ( qui n’atait pas tout à fait une Ferrari puisqu’elle avait le logo Dino ! ).  Donc, fort de ce rappel historique, la nouvelle a été développée autour des trains de roulement de la F430, de la boite de vitesse robotisée de la F430 et du moteur V8 4.3 L de 490 chevaux de la Ferrari. Mais il y a une différence notable entre la version originale et le revival, la position du moteur. Sur la Stratos des années 70, le V6 était central arrière et transversal alors que le V8 est central arrière mais longitudinal ce que devrait procurer un comportement routier différent et à priori moins vif !

Faisons donc abstraction de tout ce qui a pu être rumeurs, fantasmes des sites lancistes ou pro italiens pour revenir à une réalité plus matérielle et financière qui est en fait le désir d’un homme fortuné même si cela a nécessité l’aval des directions des marques du groupe, des designers. Une chose est quasiment sure, la voiture sera sur la stand Lancia pour commémorer les 40 ans de la Stratos, la communication autour de l’auto se fera dans les semaines qui viennent et hélas, elle ne devrait être qu’un one off  sauf si les généreux clients se ruent sur cette Nuova Stratos dans les semaines à venir. Oublions le L4 Turbo, oublions une version abordable, oublions de la voir sur les routes mais en attendant voici quelques images  (  avant les vidéos  ) dont celle du combiné porte instruments qui reprend les élements de celui de la F430 auxquels on a ajouté un « accéléromètre  et une montre analogique.


Il ne nous reste donc plus qu’à espérer une petite Fulvia dans les années qui viennent pour les lancistes sauf si elle devait être développée sur la base d’une… Chrysler Sebring ! 😀

Via New-stratos.