Il n’est pas ici question de véhicule lunaire mais bien de monospace : et si le vrai luxe, c’était une Espace rebadgée avec un K-Series sous le capot ? Shocking, isn’t it? Ca a pourtant bien failli arriver…

En effet, peu avant l’arrêt de l’Espace III, Matra a tenté d’occuper au mieux ses lignes de productions, l’Avantime n’étant pas supposé faire les volumes du monospace susmentionné. Pour ce faire, ils ont approché un des constructeurs alors absent du segment : Rover.

La firme de Romorantin étant détentrice des droits du véhicule, il n’était pas difficile de prolonger sa carrière sous une autre marque, à condition de le remotoriser. De plus, les panneaux de carrosserie n’étant pas des éléments de structure, il était assez simple et peu onéreux de restyler le véhicule pour coller aux codes esthétiques du Drakkar.
Rover avait même défini sa stratégie en termes de motorisations : KV6 en essence et HDI (DW10T, j’imagine) en diesel.

Dans la mesure où Espace III était toujours dans le coup à la fin de sa carrière, Rover aurait pu disposer là d’une offre concurrentielle à ajouter à son portfolio. Malheureusement, le deal (près d’aboutir selon le site aronline) n’a pu se faire : en effet, Rover et Matra ne parvenaient pas à se mettre d’accord sur les volumes envisagés.
Matra espérait 100 000 unités sur 5 ans lorsque Rover ne projetait d’écouler que la moitié. La prudence des anglais (et on le comprend quand on se remet dans le contexte de l’époque Phoenix) a finalement eu raison de ce projet qui finissait par piétiner à la fin de l’année 2001.

S’il avait abouti, il y a fort à parier que l’arrêt de l’Avantime aurait achevé le monospace Rover, le site ayant probablement été largement sur-capacitaire.

A défaut de pouvoir illustrer ce produit mort-né par des sketchs d’époque, je n’ai que mes deux montages réalisés à la truelle mais avec amour. Enjoy.

Via www.aronline.co.uk