Le site industriel Opel situé à Anvers va être vendu par GM, c’est ce qu’a indiqué par communiqué le groupe automobile américain. Le site représente une surface totale de 950.000 m² dont 490.000 m² de batiments dédiés à la production, au stockage, à la logistique et à l’dministration.

C’est le cabinet Richard Ellis qui est en charge de la vente du site indutriel. Reste que cette situation intrigue les syndicats belges qui font savoir que GM est toujours à la recherche d’un repreneur potentiel.

Par ailleurs, GM va devoir faire face à la colère et l’opposition du ministre-président flamand Kris Peeters qui s’est déclaré en total désaccord avec GM et qui ajoute  » C’est contre tous les accords conclus et c’est un très mauvais signal ! « . Enfin, le président-ministre regrette vraiment que GM joue sur les deux tableaux en même temps, faisant ainsi fi de tous les accords passés.

Dans le même temps, on apprenait que deux candidats à la reprise du site se sont manifestés, il s’agirait de deux constructeurs automobiles chinois qui seraient bien décidés à faire une offre à GM pour la reprise du site. Une annonce à suivre car si l’affaire a été annoncé aux salariés qui viennent de reprendre le travail après 4 semaines d’interruption, GM n’a pas donné les noms des potentiels repreneurs du site anversois.

Reste que GM est aussi un peu lié à l’entreprise portuaire, gestionnaire du port d’Anvers qui a, en vertu d’un accord signé en 1965, une option d’achat sur les terrains mais aussi un droit de préemption sur les 950.000 m². Difficile situation sachant que la production vient de reprendre, que le site est à vendre, que GM veut réaliser une opération financière juteuse ( et la vente des terrains à des promotteurs est potentiellement bien plus rémunératrice qu’à un repreneur ), que la région des Flandres reste sur les accords signés, que le port d’Anvers pourrait bien faire valoir son droit de préemption après le 30 septembre prochain ( date limite pour trouver une repreneur ) et enfin que le plan social avec indemnités ( jusqu’à 148.000€ pour les plus anciens  )  est entrain d’être mis en place auprès des salariés ! Anvers pourrait devenir un nouveau « bourbier » économico-financiaro-social pour GM si les accords ne sont pas respectés par le groupe américain…

Un vrai feuilleton que nous suivrons dans les semaines qui viennent.

Via DHnet.be,7s7, RTBF.