cq5dam.web.1280.1280 (2)

La journée est chargée ! C’est au tour de Cadillac de dévoiler son concept qui sera présenté ce week-end au Concours d’Elégance de Pebble Beach. Son petit nom : Escala.

Cadillac commence à avoir ses aises à Pebble Beach. Après les très réussies Ciel en 2011 et Elmiraj en 2013, la marque dévoile cette année un joli concept de grande berline de…5,34 m de long. La Maybach Vision 6 est presque rattrapée ! En observant l’Escala (non, ce n’est pas « Escalade » en plus petit, ça veut dire « échelle » en espagnol), vous pouvez découvrir les grandes lignes du design Cadillac de demain, avec notamment une évolution de la face avant, et plus précisément de l’éclairage : les optiques verticales sont abandonnées au profit d’une fine barrette horizontale accompagnée de LEDs verticaux, plus fins et implantés plus bas qu’actuellement. Pour le reste, l’Escala est une très élégante proposition, chic et charismatique, sans pour autant tomber dans l’excès et le vulgaire. Mention spéciale aux feux arrières, magnifiques.

L’intérieur, lui, veut marier deux ambiances. A l’avant, priorité à la conduite ! Devant le conducteur se placent trois écrans OLED incurvés regroupant toutes les informations traditionnelles. Cadillac annonce aussi un nouveau système de contrôle, mêlant tactile, reconnaissance vocale et commandes gestuelles, sans beaucoup plus de précision… Si ce n’est que la marque assure travailler sur toutes ces technologies, dans l’espoir d’un débouché en série. L’arrière, quant à lui, fait la part belle au confort et au bien-être, avec débauche de lumière et d’écrans de divertissement. Notez que la sellerie faite main (comme tous les concepts, mais passons) mêle cuir et tissu dans un esprit mêlant technologie et haute-couture -je ne fais que citer le communiqué de presse. Quoi qu’il en soit, j’ai toujours eu un faible pour les habitacles clairs et lumineux, et celui de l’Escala ne peut que me ravir.

Un dernier mot sur ce qui m’interpelle le plus sur ce concept. Pas de mode autonome, pas d’hybridation, pas de batteries, pas d’aérodynamique ultra poussée, aucun mot sur le blabla que nous resservent tous les concepts-cars actuels. Au contraire : Cadillac nous indique que son Escala est propulsée par un…V8 4.2l biturbo, lui aussi en développement. Pas beaucoup plus d’information, si ce n’est qu’il peut désactiver 4 de ses 8 cylindres pour économiser un peu de sans-plomb. Nous n’en saurons pas plus.

Rendez-vous donc ce week-end à Pebble Beach pour découvrir la belle « en vrai », puis dans les concessions pour découvrir quelques traces de son héritage !

cq5dam.web.1280.1280 (9)

Via Cadillac.