La Peugeot 308 arrive déjà à la moitié de sa carrière commerciale. Comme c’est devenu la règle, elle subit un petit repoudrage, à la fois esthétique, mais aussi technique.

Pour ce qui est de l’esthétique, Peugeot a été extrêmement peu disert sur le sujet. Deux photos en vue de 3/4 face, une berline et un break SW et c’est tout. Heureusement, c’est quand même de ce côté que se passe l’essentiel avec l’adoption d’une nouvelle calandre verticale à facettes, comme sur le 3008. Le Lion migre du capot vers cette même calandre, comme cela se faisait déjà sur les version les plus huppées de la gamme, GT ou GTi. Le capot est sensiblement modifié, le bouclier devient plus aéré avec des larges ouvertures, et un bandeau de LED rejoint le bloc optique. Pour ce qui est de l’arrière, on ne ne peut pour l’instant que se référer à quelques images qui avaient fuité il y a quelques semaines, montrant notamment des nouveaux blocs de feux avec un dessin en « griffe » comme la… 3008, vous avez compris.

Outre ce restylage timoré (mais la 308 en avait-elle vraiment besoin ?), Peugeot propose heureusement quelques autres évolutions, notamment mécaniques. C’est ainsi qu’un nouveau bloc diesel 1,5 l BlueHDi de 130 ch fait son apparition en remplacement de l’ancien 1,6 l. Plus intéressant, une boîte automatique EAT8 fabriquée par Aisin fait son apparition sur le moteur BlueHDi de 180 ch de la version GT. Cette boîte devrait rejoindre d’autres modèles plus tard, dont notamment le 3008. En essence, rien de neuf à part un filtre à particule sur le 1.2 Puretech 130 ch.

Dans l’habitacle, ceux qui espéraient une planche de bord numérique pour compléter l’i-cockpit en seront pour leurs frais : rien de neuf à ce sujet. Tout au plus se dote-t-elle des protocoles Apple CarPlay et Android Auto. Quelques nouvelles babioles technologiques d’aide à la conduite et au stationnement font aussi leur apparition dont le Park Assist, une caméra arrière et un freinage automatique d’urgence. Du classique, mais toujours bon à prendre quand la concurrence l’offre déjà.

La version sportive GTi sera annoncée ultérieurement. La nouvelle gamme sera disponible en septembre.

Crédits photos : Peugeot